Menu

Fil de navigation

Recherche

G. J. pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Se méfier des apparences, toujours. Aussi 15e soit Caen au classement, le déplacement qui attend le TFC samedi sent le traquenard à plein nez. Déjà, parce que l'antre des Normands ne réussit vraiment pas à des Toulousains qui en reviennent régulièrement bredouilles : 9 défaites, deux nuls et trois victoires. Sachant que le dernier succès remonte aux arrêts de jeu de la 5e journée de la saison 2011-12 ! Un soir de septembre qui avait vu l'irréductible Étienne Capoue délivrer les supporters sudistes à la 93e minute de jeu. Et avant cela, la capsule spatio-temporelle des statistiques est obligée de repartir à la saison 2004-2005. L'époque de Psaume et Moreira, auteurs d'un super 2-0.



Un souvenir limite «vintage» qui ne va pas forcément galvaniser la bande à Michael Debève (17e au classement) qui reste sur un cuisant échec à domicile face à Dijon (0-1) malgré sa domination, alors même que le spectre de la relégation reprend de l'épaisseur. Et que le taux de réussite du TFC à l'extérieur est effrayant : 10 points glanés pour 27 buts encaissés et seulement 12 inscrits. «La situation est critique, c'est une évidence, et le maintien se jouera dans les têtes désormais», expliquait Corentin Jean, samedi dernier.


Quel visage afficher ?

La bonne nouvelle - ou pas, tout compte fait… - , c'est le vilain 0-3 encaissé par Caen face à Amiens, un concurrent direct au maintien, le week-end dernier. La semaine d'avant, les hommes de Patrice Garande s'inclinaient 1-3 lors de la réception de Montpellier. En fait, leur dernière victoire à domicile remonte au 4 mars. De deux choses l'une : soit ça leur plombe le moral, soit ça les remobilise. Et pour cela, les représentants du Calvados s'appuieront sur des probables retours. Youssef Aït Bennasser et Enzo Crivelli ont retrouvé l'entraînement collectif mardi, comme annoncé par L'Équipe. De même, Timo Stavitski, forfait contre Amiens pour cause de maladie, pourrait postuler dans le groupe pour la réception du «Tèf».

Côté toulousain, hormis «Cahu» et ce n'est pas peu dire, toutes les forces vives seront mobilisables. Même Yann Bodiger, de retour de sa blessure aux ischios, devrait être prêt au combat. Parce qu'on se doit de garder le meilleur pour la fin, on est toujours à temps de se rappeler que le 10 décembre dernier, Gradel et consorts l'ont emporté (2-0) sur des Normands particulièrement en cannes. Ça sentait la fin de la phase aller, le club de la Ville rose cassait des cailloux depuis 6 matches sans victoire et pointait à la 16e place. Puis le déclic fut.

2018 / 2019

CALENDRIER

2018/2019

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2018/2019

EFFECTIF

2018/2019

TRANSFERTS

2018/2019

STATISTIQUES