Menu

Fil de navigation

Recherche

Patrick Desprez pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Une munition de plus que les autres mal-classés. Son match à Caen samedi dernier ayant été reporté (orages) à mercredi prochain (18h45, beIN2), le Toulouse Football-Club, 17e avec un point d'avance sur le barragiste (18e) comme le 1er relégable (19e), a encore 6 finales à disputer pour assurer sa survie en élite. Et récolter, d'après le sens de l'Histoire et de cette cuvée 2017-2018, 9 unités. Le staff des Violets compte plus que jamais sur sa colonne vertébrale «1-4-6-10-9» qu'il devrait pouvoir aligner en sa totalité demain soir, Cahuzac (lésion ischios droits) ayant repris collectivement hier matin.

 


Alban LAFONT
le gardien du temple

Stadium, il y aura quinze jours demain… Son arrêt de hand main droite sur le premier tir de Saïd sera converti par Kwon, libre de tout marquage (0-1, 10e). «Sa parade revient dans les pieds d'un Bourguignon, peste encore l'entraîneur Michaël Debève, c'est le foot !» Après le repos, sa spectaculaire horizontale, toujours sur une tentative de Kwon, permit de maintenir les siens en vie (60). Brillant, mais pas verni. Irréprochable lors de la dernière réception de Dijon (0-1), celui qui reste le plus jeune portier jamais titularisé dans l'histoire de la première division (16 ans, 10 mois et 5 jours) n'a pu éviter le 16e revers des Garonnais. Partie remise ?

Sa saison : perméable en entame de Championnat (12 buts encaissés au bout de 6 journées), le natif de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso où il vit jusqu'à 9 ans, est monté en régime par la suite. Et certes plus sollicité, il excelle dans les grands matches. Comme à l'OM et devant le PSG où il récolta sa meil-leure note dans nos colonnes : 15/20.

Sa situation : sous contrat jusqu'en juin 2020.


Issa DIOP
roc de retour

Il a déjà égalé son record de buts en un exercice (2). à sa dernière sortie, d'ailleurs, il a été l'auteur de deux-trois montées bien senties ; et commence à être retouché sur coups de pied arrêtés. Preuve qu'il est sur le chemin de la grande forme, lui qui aura eu 3 partenaires différents en charnière depuis le mois d'août : jamais l'idéal. Le capitaine a aussi pris du poids dans le vestiaire.

Sa saison : en délicatesse avec son dos pendant l'intersaison, l'international Espoirs (5 sél.) a pris le train en marche à la 3e journée, avec la plus large défaite téféciste de la saison au Parc (2-6). Depuis, le central a récupéré le brassard (2 mois plus tard), l'intégralité de ses moyens et s'est rapproché plusieurs fois de son niveau de l'an passé : il a ainsi récolté par nos soins 13/20 à Angers fin octobre et face à Paris mi-février.

Sa situation : sous contrat jusqu'en juin 2020.


Yannick CAHUZAC
l'indispensable sentinelle

Sa hargne et ses tacles contre le Paris-SG ainsi que sa vista pour couper les trajectoires face à Monaco ont marqué les esprits. Lui, des points : 13 est son score le plus élevé chez nous. Mais son influence sur le groupe est bien supérieure. «Quand Cahu n'est pas là, traduit Coach Debève, il nous manque ce meneur et ce leader.» Dans l'orientation de la manœuvre et en tête de la troupe. «J'ai peu d'alternatives lorsqu'il fait défaut.»

Sa saison : il faut bien distinguer l'avant et l'après-Dupraz. Peu utilisé par l'ancien tacticien dans son 4-4-2 à plat (8 matches dont 6 titularisations sur un total de 22 rencontres en L1), le Corse de la Ville rose est le premier nom couché sur la feuille dans le 4-3-3 made in Debève (9 titularisations sur autant de possibles – car forfait à la 32eJ). Tout est dit.

Sa situation : sous contrat jusqu'en juin 2019.


Giannelli IMBULA
la caution technique

On dit toujours des absents qu'ils ont tort. Ils peuvent avoir raison, aussi. Le milieu relayeur et ancien Marseillais n'est pas entré vs Dijon (Somalia au coup d'envoi), le jeu du Téfécé s'en est ressenti manquant de franchissement – la qualité première de Gian' –, de liant surtout. D'où des attaques par trop stéréotypées.

Sa saison : là aussi, la phase aller et la phase retour sont deux compétitions différentes. Le gaucher soyeux nous le confiait il y a un mois : «Je suis arrivé en manque de tout. Depuis janvier, je me sens beaucoup mieux.»

«Il bascule du bon côté» ajoute élie Baup qui l'a lancé en L1 à l'OM.

Sa situation : prêté sans option d'achat par Stoke City (Premier League) jusqu'au mois de juin.


Yaya SANOGO
c'est Sanogoal !

Le joyau dormait dans son écrin.

Encore meurtri, toujours pas suffisamment remis. Maintenant, c'est bon. Très bon, même. Sa présence dans la surface adverse, son jeu dos au but, ses coups de tronche servent idéalement le 4-3-3 de Mika Debève.

Sa saison : réathlétisé complètement début 2018, l'ancien avant-centre d'Arsenal laissé libre n'aura pas tardé à ouvrir son compteur. Deuxième apparition post-trêve dans le XI de départ et première réalisation le jour de son 25e anniversaire, ça ne s'invente pas ! Aujourd'hui, il en est à 4 buts dont un doublé – série en cours.

Sa situation : sous contrat jusqu'en juin 2020.

2018 / 2019

CALENDRIER

2017/2018

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2018/2019

EFFECTIF

2018/2019

TRANSFERTS

2017/2018

STATISTIQUES