Menu

Fil de navigation

Recherche

Patrick Desprez pour La Dépêche du Midi

 

Interview

Refaisant la paire en charnière centrale avec le capitaine Issa Diop depuis 3 rencontres, l'ex-défenseur central dijonnais Christopher Jullien termine mieux la saison qu'il ne l'avait commencée – blessé. Invité à s'exprimer vendredi midi, le géant violet (1m96-88kg) ne s'est pas caché. Et a assumé son année qu'on qualifiera de mi-figue mi-raisin.

Morceaux de choix.

 

Vous aviez ouvert le score, la défaite à Rennes laisse- t-elle beaucoup de regrets ?

Elle fait mal, surtout dans cette fin de saison. On en a reparlé pour effacer les points négatifs et, surtout, rebondir le plus vite possible. Maintenant, place à Lille. J'ai senti l'effectif bien «dedans» toute cette semaine. Je ne me fais pas de souci, ce revers était peut-être un mal pour un bien : cela nous a donné un petit coup derrière la tête.

Vous avez concédé pas mal d'occasions en Bretagne, non ?

Le Stade Rennais est une belle équipe. Même si on a commis plusieurs erreurs défensives, moi le premier sur le marquage lorsqu'ils scorent… Il s'agit de réagir.

Toulouse est devant Lille, il faut gagner ou alors ne pas perdre ?

Vaincre, bien sûr. On se montre déterminés. Tout le club l'est.

Y a-t-il de la pression, de la peur avant cette échéance éminemment importante…

C'est plus le Losc qui devrait craindre la rencontre. Si on devait échanger nos places, la réponse coulerait de source.

Et si le Téfécé s'inclinait…

Franchement, je vous coupe de suite. Le mot défaite, je n'ai même pas envie de l'employer. De l'imaginer. On a cette volonté à vouloir remporter la partie. à aucun moment, dans ma tête, dans nos têtes ces jours-ci, on n'y a pensé ; cette éventualité n'a pas été évoqué. On a passé une bonne semaine, on joue chez nous, appuyés par notre public.

Comment gérer l'enjeu, justement ?

Dès que la balle est au centre et le chrono engagé, ce n'est plus un problème. On se focalise sur l'objectif car l'on sait tous l'accomplissement qui peut en résulter. Nous allons être très concentrés, n'ayez pas de souci, j'en suis certain.

Personnellement, vous revenez à votre niveau au meil-leur moment.

J'ai envie de dire : «Enfin ! » J'ai eu des hauts, des bas. J'ai attaqué cette saison pied au plancher mais il y a eu des aléas comme blessures (opéré du car-tilage au genou droit à la mi-juillet, victime d'une luxation acromio-claviculaire face à l'OM) ou suspension (3 matches ferme en Coupe de France). Je n'étais pas fier également personnellement de certaines prestations. Staff et coach me l'ont dit. Ils m'ont piqué, des joueurs aussi.

Mon rôle était de me relever.

On en sort grandi ?…

Totalement. Je dis toujours que je ne perds jamais : soit j'apprends, soit je gagne. C'est une saison compliquée sur les plans individuel et collectif. C'est l'expérience qui rentre, j'ai l'habitude d'affirmer…

Revenons au match : Pépé danger numéro un !

C'est une belle individualité. Techniquement il est très fort. J'ai regardé des vidéos sur sa façon de jouer, il aime percuter. Bref, cet attaquant est déroutant. Il est vraiment à surveiller. C'est un gros atout dans le jeu lillois, oui.

2018 / 2019

CALENDRIER

2018/2019

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2018/2019

EFFECTIF

2018/2019

TRANSFERTS

2018/2019

STATISTIQUES