Menu

Fil de navigation

Recherche

Géraldine Jammet pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Tous deux balayent l'hypothèse d'un revers de main. Les anciens Téfécistes Mohamed Fofana et Antoine Devaux y croient dur comme fer : le TFC restera en élite.

 

Il y a de ces clubs dont on part en claquant la porte. Un coup sec et sans se retourner. Et il y a les autres. Ceux dans lesquels on a tissé des liens sportifs, d'amitié, voire, d'amour. Le Toulouse FC fait partie de ceux-là. L'emprise du centre de formation et le travail d'éducation mené depuis des années auprès de jeunes joueurs hissés au top niveau y est certainement pour quelque chose. «Pourquoi le TFC doit se maintenir ? La première réponse, c'est déjà parce que c'est mon club de cœur !, décoche illico Mohamed Fofana. Le TFC a eu une grande importance dans ma carrière et dans ma vie d'homme… Sûrement parce que tout confondu avec ma formation, j'y ai passé 12 ans.» Ça, c'est pour le cordon ombilical. Car le défenseur (33 ans) du règne Baup qui évolue aujourd'hui à Lens a toujours gardé un œil sur les résultats sportifs de Toulouse. «J'en parlais ce week-end : j'étais très déçu après le match de dimanche. Alors j'espère qu'une victoire les assurera du maintien. Pour moi, c'est inconcevable qu'ils descendent ! Gradel est un très, très bon joueur, comme Delort.»


Bordeaux «is» faillible

Pourtant, Mohamed Fofana a bien du mal à s'expliquer cette situation délicate. Qu'il s'agisse d'effectifs ou de staff, il avoue «être surpris de les voir dans cette position». Mais alors, pour lui qui a connu la grande époque de la qualification au tour préliminaire de la Ligue des champions sous le maillot toulousain en 2007-2008, que manque-t-il dans la marmite de la réussite 2018 ? «C'est compliqué de comparer les deux équipes. On avait un groupe très costaud, très discipliné mais la saison d'après, on a lutté pour le maintien : ça va très vite dans le foot.» Et il en est persuadé : la «remontada» du règne Dupraz a préparé les sujets violets. Au moins dans les têtes. «Ils seront plus sereins car ils sont déjà passés par là. L'aspect psychologique compte beaucoup…»

D'autant que l'adversaire bordelais ne réussit pas franchement à l'autre locataire des bords de Garonne. Un constat dont le Lensois n'a que faire ! C'est ce qui est bien lorsque l'on interroge des anciens : ils sont une véritable mémoire vivante. «Je rappelle que c'est justement en battant Bordeaux 3-1 au Stadium (triplé d'un certain Elmander le 26 mai 2007) que l'on a obtenu notre qualification en Ligue des champions !» Dont acte.


Jeunesse et expérience

Pour Antoine Devaux qui a gravité de 2009 à 2012 sur l'île du Ramier, rien ne sert d'en appeler aux légendes du passé, il vaut mieux se concentrer sur le match à venir. «En se sortant de la tête que c'est un match couperet ! Je sais de quoi je parle (Reims l'a prêté cet hiver à Tours avec une option d'achat en cas de maintien mais le TFC du nord de la France est relégué) : il n'est jamais bon de s'habituer à endosser les derniers rôles. C'est d'ailleurs nous (Reims) qui leur avions donné le maintien il y a deux ans (sourire) !»

Mais Toulouse reste Toulouse. «Le TFC a toujours joué le milieu de tableau sereinement et doit se servir à la fois de sa jeunesse et de son expérience, estime Antoine Devaux. J'espère vraiment qu'il va se sauver : c'est un club ancré en Ligue 1 depuis des années».

Quinze exactement. Et le milieu relayeur de 33 ans en fin de carrière qui souhaite revenir dans la Ville rose avec sa famille a bien du mal à imaginer une relégation en Ligue 2. «C'est une grande ville qui mérite d'avoir un grand club en Ligue 1», assure-t-il. Quand on vous parlait de liens…

Et c'est pourtant ce même attachement au Tèf qui a rendu la saison de Mohamed Fofana «compliquée» à Lens, lui qui était arrivé avec Alain Casanova limogé l'été dernier «sans la manière», comme le coach nous l'avait confié dernièrement, encore «amer». Mais l'ancien «pitchoun» du TFC qui s'apprête à arrêter sa carrière a été dithyrambique avec son club de formation et n'a jamais bavé sur les «sang et or». Il veut juste voir son «club de cœur» se maintenir. «J'ai confiance en eux…»

2017 / 2018

CALENDRIER

2017/2018

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2017/2018

EFFECTIF

2017/2018

TRANSFERTS

2017/2018

STATISTIQUES