Menu

Fil de navigation

Recherche

Patrick Desprez pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Natif de Revel et ancien coach de Luzenac, Christophe Pelissier apparaît en tête de liste pour prendre la succession de Michaël Debève. Il doit donner sa réponse vendredi au plus tard.

A ux aurores, lundi matin. Selon nos informations, le lendemain du barrage retour Olivier Sadran a décroché son téléphone pour appeler Christophe Pelissier. En personne et en direct, donc. De président du TFC à entraîneur de l'Amiens SC.

Ce qui, par ricochet, signifie que le sort de l'actuel technicien Michaël Debève – injoignable, hier – serait bien scellé… Entrevue avec Sadran ou pas.

On l'écrivait dimanche matin : pour l'ancien adjoint intronisé en date du 22 janvier au relais de Pascal Dupraz, il y aura ainsi eu un avant et un après TFC-Lille. Dimanche 6 mai, 36e journée de championnat : la fameuse finale du maintien, perdue 2-3 après que les Toulousains aient mené 2-1. Puis se soient complètement effondrés au cours d'une seconde mi-temps terrifiante, jouée arc-boutés à 40m des buts d'Alban Lafont. Avec un coaching plus que sujet à discussion. Pour rappel, les coéquipiers d'Issa Diop, incrédule en bord de touche au moment du premier changement opéré (Sylla pour Somalia), avaient terminé la rencontre avec Yago ailier droit et Bodiger N°10…

La – vilaine –suite s'était déroulée en dehors de l'enceinte avec des altercations sur le parvis du Stadium entre supporters et joueurs qui regagnaient leurs véhicules et incidents entre ultras et forces de l'ordre. Résultat des comptes : une place de barragiste que Toulouse ne quittera plus, la rupture consommée avec le public.

Olivier Sadran a tranché ce jour-là : Michaël Debève, c'est fini ! Malgré le deal passé entre les deux hommes quatre mois auparavant et qui peut trivialement se résumer de la sorte : un maintien en élite = un contrat de 2 ans à la tête des Violets.


Pas de date de reprise !

Alors qu'hier en début d'après-midi le club s'est fendu d'un communiqué sur son site internet «envisageant des modifications majeures dans tous les domaines sous deux à trois semaines», son état-major se concentre d'abord sur l'urgence du moment : retrouver un pilote au navire Téfécé, dont, au passage, la date de reprise n'est pas encore connue…

Si Christophe Pelissier – dont l'idée a été soufflée à Sadran par plusieurs proches et qui bénéficie de pas mal de soutiens en interne –, est clairement devenu la priorité du club haut-garonnais, l'affaire n'est pas bouclée pour autant. Sa signature loin d'être gagnée.


Mais l'entraîneur amiénois n'est pas libre…

Parce qu'il n'est pas libre ! L'ex' de Luzenac reste engagé avec la formation picarde jusqu'en juin 2019. D'ailleurs, jusqu'au coup de fil lundi d'Olivier Sadran, l'ancien numéro 10 amateur était parti pour prolonger ; il venait de rencontrer par deux fois ses dirigeants. Débaucher un entraîneur serait une première de la part d'«OS». Et cela a un coût, évidemment…

Moralité, si le dossier capotait, plusieurs autres noms ont filtré ces derniers jours. Nous vous en faisions état dans notre édition de mardi : Courbis (plébiscité par les sondages), Ollé-Nicolle (mais pour un projet L2), Hantz (comme à chaque fois).

Hier sont venus s'ajouter à la liste deux anciens de la maison violette : Franck Passi, joueur entre 1988 et 1990, et élie Baup, entraîneur de 2006 à 2008. Le milieu défensif ainsi que le Commingeois, qui avait mené le TFC au tour préliminaire de Ligue des champions en mai 2007, réapparaissent comme fin janvier au moment du départ de Dupraz.

2017 / 2018

CALENDRIER

2017/2018

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2017/2018

EFFECTIF

2018/2019

TRANSFERTS

2017/2018

STATISTIQUES