Menu

Fil de navigation

Recherche

RÉMI BUHAGIAR pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Cette fois-ci, le Toulouse Football-Club semble avoir tiré les leçons de son dernier exercice délicat. L’été 2017, le TFC avait pris du retard à l’allumage sur le marché des transferts, on se souvient notamment qu’en plein cœur de juillet, les Violets essayaient encore Nicolas Maurice-Belay ou Khaled Ayari, alors qu’Imbula et Gradel avaient signé tardivement. Ces transferts de dernières minutes avaient fait perdre un temps précieux à Pascal Dupraz, qui s’en était plaint ouvertement. Visiblement, le message a été entendu et c’est Alain Casanova, son successeur, qui s’en frotte les mains. On vous explique pourquoi.


C’est excellent pour les automatismes

En moins d’un mois, son effectif a enregistré l’arrivée de cinq renforts, et non des moindres. Ainsi, Reynet, Iseka Leya, Gradel, Bostock et Garcia Alonso ont posé leurs valises. Actuellement en stage de préparation, Casa peut donc déjà mettre en place son système en 4-2-3-1 et intégrer les nouveaux. « C’est un luxe pour un entraîneur. Le groupe va commencer à prendre ses marques, il va pouvoir essayer des choses et corriger certains défauts rapidement », analyse un agent de joueurs français. Après les défaites contre Rodez et le Red Star (1-0) samedi dernier, le coach a d’ailleurs avoué qu’ils allaient travailler le placement de Bostock jugé défaillant sur ce premier rendez-vous.


Le club attire des nouveaux joueurs motivés

En frappant rapidement sur le marché, Arribagé et sa bande ont pu attirer des joueurs de premier choix. Baptiste Reynet, par exemple, fait partie des meilleurs gardiens de Ligue 1 et n’a pas hésité à signer avec le Tef. « Plus on achète tôt, plus on a des chances de faire venir des garçons dont le TFC est une priorité. L’autre avantage, c’est qu’en début de période des transferts, le prix d’achat reste cohérent », juge notre spécialiste.


Mais il se prive de surprises parfois spectaculaires

En revanche, le fait de se renforcer rapidement prive peut-être le Toulouse FC d’un gros coup à la fin du mois d’août. « Lorsque le mercato est proche de la fin, certains très bons footballeurs voient leur prétention à la baisse, idem pour les clubs vendeurs. S’ils ont refusé une offre en juin, il se peut qu’il l’accepte en août. Bref, c’est le moment où les équipes moyennes peuvent faire plaisir aux supporters », estime l’agent de football.

Qui sait, le Téfécé attend peut-être ces belles opportunités de dernières minutes pour attirer le successeur d’Issa Diop en défense centrale…

2018 / 2019

CALENDRIER

2018/2019

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2018/2019

EFFECTIF

2018/2019

TRANSFERTS

2018/2019

STATISTIQUES