Menu

Fil de navigation

Recherche

Cyril Doumergue pour La Dépêche du Midi

 

TFC

Le TFC et le Stade Toulousain attachent une importance particulière à la symbolique de leur maillot. Comment est-il dessiné chaque année, qui décide des changements ? Explications.

Fin juin pour le Stade Toulousain, mi-juillet pour le Toulouse Football Club, les maillots 2018-2019 des deux clubs phares de la Ville rose ont été présentés. Un événement loin d'être anodin, à l'heure où le merchandising représente une part très importante des budgets des clubs.

«Le maillot, c'est la base de toute la ligne de vêtements du club pour la saison, et également des accessoires», explique Vincent Bonnet, directeur marketing du Stade Toulousain.

Cette année, la grosse évolution, très symbolique, est le retour au blason originel, sur fond uni. «Pour la création du maillot, les premiers échanges ont lieu un an avant la sortie du nouveau modèle, reprend Vincent Bonnet. On fait des simulations, deux ou trois propositions, et une commission se réunit au club, avec le directoire, bien sûr le président Lacroix, le directeur général, le secteur sportif, l'intendance, le marketing, la régie commerciale, les boutiques».

Le Stade mise beaucoup sur la réussite de ses boutiques. Il reprend en gérance celle de la rue Alsace, ouvre un concept store avec restauration, ErneST, juste à côté, relance le design de son magasin en ligne et rénove sa boutique d'Ernest-Wallon.

«L'objectif est d'atteindre l'équilibre budgétaire dans les trois ans, explique le président, Didier Lacroix. Et les ventes hors billetterie font partie intégrante de ce retour».

Les maillots noir (domicile) et blanc (extérieur) sont déjà en vente dans les boutiques du club. «On est à 140 € le maillot officiel, et 85 € le replica.»

Le troisième maillot du Stade, lui, sera dévoilé au moment de la Coupe d'Europe, en octobre.

Le TFC, lui, travaille avec Joma, un équipementier espagnol qui vient de fêter ses 50 ans. «C'est un partenaire technique très compétent, qui nous apporte tout son savoir-faire en matière de textile, de design et de promotion, décrit Boris Laffargue, responsable marketing. Le TFC propose des idées relatives à son histoire et son image, et Joma les adapte avec son savoir-faire». «À la fin du mois on devrait être fixés». L'an dernier, le TFC a réussi un «joli coup» avec le maillot des 80 ans, «qui a connu un fort succès en très peu de temps, reprend le responsable. Ça nous a confortés dans l'idée qu'il faudrait à l'avenir penser à des créations ponctuelles chargées de sens pour les fans». Le blason de ce maillot collector a d'ailleurs été adopté pour cette saison. Dessiné par un Toulousain, il est devenu le nouvel emblème du club.

Les nouveaux maillots sont en vente dans les boutiques du club, et en ligne. Le maillot domicile (violet) comme l'extérieur (blanc) sont à 75 €. «On constate une belle augmentation des ventes depuis 2 ans, notamment grâce aux points de vente qui ont été développés dans la région.»

 

Stade Toulousain : «le reflet de nos valeurs»

Le maillot du Stade Toulousain, comme celui du TFC, fait chaque année l'objet d'une présentation officielle. L'objet, figure de proue de toute la stratégie marketing des clubs, est décrypté, analysé, noté. Ainsi chaque année, le magazine GQ classe les maillots des clubs de Ligue 1. Le maillot du TFC s'était ainsi classé 5e la saison dernière, grâce à son «élégance». Le choix du «violet intégral» avait également beaucoup plu aux supporters.

Au Stade Toulousain, le directeur marketing du Stade Toulousain explique : «Ce maillot EST le Stade Toulousain. Il incarne les valeurs d'élégance, d'exigence sportive et humaine du club. C'est cela que nous cherchons à retrouver chaque saison.» Un an avant la sortie du maillot, le club rencontre son équipementier pour les premières propositions.

«Ce sont des designers européens et américains, chez Nike, qui travaillent dessus, explique Vincent Bonnet. Cette année, le logo du Stade revient à l'original, avec les lettres S et T sur fond blanc. Depuis plusieurs saisons, nous avions un blason sur fond noir et blanc. C'est le logo officiel qui revient, comme un retour aux sources. Des liserés arrivent sur le bord des manches, comme sur les shorts». Petite nouveauté encore, la devise «Jouer nous fera toujours grandir» est inscrite sur le col du maillot. Elle remplace «Jeu de mains, jeu de Toulousains», inscrit l'an dernier. «Il faut que les joueurs se sentent bien dedans, c'est le plus important. D'ailleurs, cette saison, les premiers retours sont déjà excellents. La qualité technique du maillot est très importante, et pour cela, Nike est au top : tissus, renforcement, grip, élastique. Le maillot est un outil de travail majeur du joueur, il fait partie à part entière de la performance sportive. Il ne faut jamais l'oublier.»


TFC : «Un rappel de notre héritage»

Au Toulouse Football Club, le club a carrément changé de blason cette saison. «Nous utilisons pour la première fois le nouveau blason, qui a été dessiné par un supporter du TFC, Julien Labazuy. C'est le principal changement cette saison, indique Boris Laffargue, responsable du marketing du club. En termes de design, on a souhaité deux références : la première au maillot «Cachou Lajaunie» des années quatre-vingt-dix du TFC, avec le mélange de jaune et violet. Et la deuxième est une référence à l'équipe de France 1998 sur le maillot extérieur, avec les manches bleues/blanches/rouges.» Le violet reste la couleur dominante du maillot, inspiré, comme l'an dernier, du maillot collector des 80 ans du TFC. Une couleur violette qui n'a pas toujours été la couleur du club. En effet, ce n'est qu'en 1979 que le président Paul Garrigues propose à l'assemblée générale du club le changement de nom et de couleur du maillot. L'UST devient ainsi le TFC, et le violet est adopté. «Il existait à l'époque le festival des Violettes, et c'est avec son créateur René Macia que nous avons pensé au violet, symbole de Toulouse cité des violettes, raconte Paul Garrigues. Le président Buzichelli avait transmis sa présidence à M. de Lagarcie puis à M. Astoux, qui fut le dernier président de l' UST. Je suis devenu président du nouveau TFC de 79 à 81. Le logo du nouveau TFC était celui avec les deux jambes qui avait été réalisé à l'époque par un graphiste de la Dépêche du Midi.» Le changement de statut, adopté également, permettait notamment la participation au conseil d'administration des socios. Qui à l'époqueétaient 12 000, rappelle Paul Garrigues, alors que l'UST avait terminé la saison 78/79 en 2eme division, à la 15e place.


Le chiffre : 12 000

socios au TFC > à l'époque de l'adoption du violet. C'est le président Christian Garrigues qui, le 13 juillet 1979, a proposé à l'assemblée générale de l'UST le changement de nom (TFC), et l'adoption de la couleur violette.

« Du coup, dimanche, je remets ce maillot !!!! La #FRA est en finale ! MAGNIFIQUE !!! ».

Alexandre Ruiz, sur Twitter le 10 juillet. Le présentateur de BeIN Sports, toulousain d'origine, a porté le maillot collector 1998 du TFC à la fin de la Coupe du Monde.

2018 / 2019

CALENDRIER

2017/2018

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2018/2019

EFFECTIF

2018/2019

TRANSFERTS

2017/2018

STATISTIQUES