Menu

Fil de navigation

Recherche

T.F. pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Moins destinés à prendre la lumière que l'entraîneur principal Alain Casanova, ils seront cinq cette année, à l'épauler. Cinq hommes dont on parlera sans doute moins, mais qui ne seront pas pour autant étrangers aux performances des joueurs du TFC tout au long de la saison. Cinq adjoints, certains dont le visage est familier, d'autres fraîchement débarqués sur les bords de Garonne. Parmi eux, plusieurs connaissent «Casa» de longue date, sont des soutiens de confiance. D'autres sont inconnus, mais ont justement été choisis pour ça : leur capacité à amener une méthodologie nouvelle dans l'entraînement des Violets. Au final, tous viennent d'horizons différents, entre la France, la Côte-d'Ivoire, l'Espagne ou le Portugal, avec des bagages différents. Casanova parle de «melting-pot».


«Une vision globale»

«Je veux encore apprendre, et remettre en question certaines convictions», explique-t-il. Le technicien insiste également sur un point : «J'ai une vision très globale, et même s'il y a des spécificités pour chacun, je pense qu'il faut être multitâche.» Ainsi, pas de distinction entre les trois entraîneurs adjoints, Jonathan Alves (35 ans), Denis Valour (57 ans) et Issou Dao (34 ans). Tous trois, avec leurs spécificités, auront un regard transversal sur la gestion de l'entraînement, le jeu, la performance des Toulousains. à ce trio viennent s'ajouter Josep Pascual (32 ans), l'Espagnol en charge de l'entraînement des gardiens, et Baptiste Hamid (32 ans), le préparateur physique. Tour d'horizon des cinq qui constituent la «galaxie Casanova.»


Jonathan Alves , adjoint

Né à Paris, c'est dans son pays d'origine, le Portugal, qu'il fait ses classes comme entraîneur adjoint, notamment en seconde division. Spécialisé depuis plus de dix ans dans la méthodologie d'entraînement adoptée par Alain Casanova, il travaille depuis 2016 avec le technicien, à Lens d'abord, puis Toulouse aujourd'hui. «Il a une grande compétence au niveau de la méthodologie d'entraînement, de l'analyse du jeu, du contrôle de la performance et des charges d'entraînement. Mais avant tout c'est quelqu'un qui est extrêmement pointu sur le plan tactique», analyse Casanova, qui prédit «un grand avenir» à son adjoint.


Denis Valour , adjoint

Voilà maintenant dix ans qu'Alain Casanova et Denis Valour ne se quittent plus. Préparateur physique entre 2008 et 2015 au TFC, puis au Racing-Club de Lens entre 2016 et 2018, l'ancien joueur de l'ASOA Valence est désormais adjoint du coach toulousain. «Il a su, au fil des saisons, élargir sa palette et sortir de ce rôle de préparateur athlétique, pour devenir hyper complet, compétent, et doté d'une analyse tactique intéressante, explique Casa. Il est très méthodique, très pointu dans tout ce qui est contrôle de la charge d'entraînement, exigeant. C'est aussi un homme d'une grande culture et d'une grande intelligence.»


Issou Dao , adjoint

«J'avais envie de quelqu'un qui apporte de l'enthousiasme, ainsi qu'un esprit de compétition. Issou est un grand compétiteur. Il a une autorité naturelle, une détermination très communicative.» Figure emblématique du TFC où il a joué entre 2001 et 2008, l'Ivoirien récite ses gammes d'entraîneur au centre de formation où il encadre les jeunes défenseurs entre 2016 et 2018. Il met maintenant à contribution les liens de proximité qu'il a tissés avec les joueurs au cours de ces années. «Il a une grande qualité sur le plan humain, et une approche très naturelle avec les joueurs, parce qu'il connaît leur mentalité», apprécie Casanova.


Josep Pascual (gardiens)

«En France, il y a encore une méthodologie très ancienne, très empirique, en ce qui concerne l'entraînement des gardiens», analyse Alain Casanova. Alors pour innover, le coach a fait appel à celui qui a été l'adjoint de Thomas Nkono, entraîneur des gardiens de l'Espanyol Barcelone dans les années 2000, «une référence en Espagne» pour Casa. «Josep Pascual est un entraîneur moderne, compétent et différent dans son approche. Il apporte une nouvelle méthode d'analyse des gardiens, et est très pointu, notamment sur les séances vidéo et les exercices qu'il met en place pour faire progresser les gardiens de but.»


Baptiste Hamid (physique)

Lui aussi est un visage connu du club. Au TFC depuis 2010, Baptiste Hamid a commencé en tant que masseur kinésithérapeute (du centre de formation, puis du groupe professionnel), avant d'élargir sa palette et de rejoindre le staff de Casanova : «Il a fait ses preuves depuis mon départ, et a maintenant un rôle basé avant tout sur la réathlétisation, les garçons qui sont en reprise, mais aussi sur la quantification de la charge d'entraînement, sur l'analyse de l'état de forme de chacun, de la performance. C'est également quelqu'un qui a un rôle en ce qui concerne la cohésion, qui a une très bonne vision sur tout ce qui est dynamique de groupe.»

2018 / 2019

CALENDRIER

2018/2019

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2018/2019

EFFECTIF

2018/2019

TRANSFERTS

2018/2019

STATISTIQUES