Menu

Fil de navigation

Recherche

Gilles-R. Souillés pour La Dépêche du Midi

 

Interview

Pierre Ménès, journaliste et consultant sur Canal +, est un observateur attentif de la Ligue 1. Le début de saison canon du TFC lui a fait changer de regard sur le club...

 

Que se passe-t-il, vous qui fustigez habituellement le TFC n'en dites plus que du bien ?

Il y a tout simplement que ça joue au foot. Voilà tellement longtemps que le jeu du TFC emmerdait tout le monde, à commencer par les supporters, qu'on ne peut que se réjouir de voir évoluer une équipe qui fait du jeu. J'ai un principe de base, je vois en moyenne six matchs par journée de ligue 1, j'aime autant éviter de me faire chier. Et de la même manière, par exemple, que je me régale plus en regardant Dijon que Montpellier, je trouve que le TFC, cette saison c'est beaucoup mieux.

À quoi ou à qui attribuez-vous cette métamorphose ?

Il est évident que certains joueurs ont pris une autre dimension, comme Sangaré, qui a l'avantage de jouer cette année. Et puis il y a Gradel, c'est tellement évident que c'est une bonne pioche, le monsieur plus, c'est lui. Je ne comprends pas les clubs qui vont chercher des mecs à l'étranger comme Bordeaux avec Cornélius ou Marseille avec Caleta-Car, alors qu'il y a des perles dans notre championnat. Comment Konate peut-il encore être à Amiens ? J'ajoute que le TFC a fait un super recrutement avec Reynet dans les buts. C'est un très, très bon gardien et malgré la cote qu'avait le jeune Alban Lafont, je ne suis pas certain que le club a perdu au change. Loin de là !

Et l'entraîneur dans tout ça ?

Je crois qu'Alain Casanova est pour beaucoup dans le renouveau du TFC et son bon début de saison. Je dis ça d'autant plus aisément que j'étais très dubitatif quand son retour a été annoncé. Et qu'il incarnait quand même avec Arribagé et Dupraz des années pas folichonnes pour l'équipe et surtout le jeu. Mais je trouve que l'attitude d'Alain Casanova a changé. Il est plus décontracté, il montre plus de sérénité, qu'il transmet visiblement à ses joueurs. Maintenant il prend des points. Même s'il n'y a que quatre journées de jouées...

Justement comment voyez -vous la suite pour le TFC ?

Les choses vont évidemment bouger. Monaco ne va pas rester à la treizième place. Dans ce début de saison, il n'y a que le PSG qui est à la hauteur de son statut et c'est normal. Mais il faut que le TFC garde cette volonté de jeu et de rigueur. Il faut être vigilant et se méfier de tout le monde. Il y a beaucoup d'équipes qui sont à peu près du même niveau et les choses peuvent aller très vite dans un sens ou dans l'autre. Ceci dit, je vois le TFC finir dans les dix premiers du classement à la fin de la saison.

Que pensez-vous de l'arrivée annoncée de Manchester city dans le capital du club. Faut-il y voir d'autres ambitions ?

Au contraire, pour l'ambition à moyen terme, ce n'est pas bon. Je n'aime pas cette formule qui veut qu'un grand club européen s'associe à un autre moins huppé. Le TFC deviendra un club filiale où les jeunes prometteurs, détectés par Manchester, viendront faire leurs classes. Le TFC risque de n'être rien de plus qu'un centre de formation.

Que faudrait-il, alors, pour donner à la quatrième ville de France, un club à la hauteur ?

Je ne connais pas Olivier Sadran, qui ne me porte pas, apparemment, dans son cœur. Mais je pense qu'il faudrait d'abord un président motivé...et avec des moyens.

Va-t-on vous voir dans les tribunes du Stadium cette saison ?

Comme je commente les matchs pour Canal, j'espère que j'en aurai l'occasion. D'autant que ça fait un bail que je ne suis pas venu à Toulouse. 20 ans pour être précis. La dernière fois, c'était en 1998. pour la Coupe du monde !

 

2018 / 2019

CALENDRIER

2018/2019

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2018/2019

EFFECTIF

2018/2019

TRANSFERTS

2018/2019

STATISTIQUES