Menu

Fil de navigation

Recherche

Théo Faugère pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Le TFC ne va pas mieux. Auteurs d'une mauvaise première mi-temps, les Violets se sont fait punir par une solide équipe de Montpellier.

Le TFC aura finalement eu une heure de nuit en plus pour ruminer une nouvelle défaite. Pour se demander pourquoi il n'y arrive plus, après une fin d'été passée à bien jouer au football et engranger les points de la victoire. Voilà désormais sept matchs que les Violets n'ont plus gagné.

 


L'élève et le maître

Pour remédier aux absences, Sanogo et Sangaré blessés, Leya Iseka suspendu, et tenter de redonner un élan collectif à l'équipe, Alain Casanova avait choisi de dégainer un 5-3-2 au coup d'envoi, avec Sylla sur la gauche et Mbia en sentinelle. Soit le système dans lequel Montpellier performe depuis le début de saison (les Héraultais sont la deuxième meilleure défense du championnat, et sont invaincus depuis la première journée).

Et ce que l'on a vu durant 45 minutes, c'est le maître donner une leçon à l'élève. Skhiri, Le Tallec et Mollet règnent sur le milieu de terrain, Laborde et Delort pèsent sur la défense toulousaine. Montpellier réussit à écarter les ballons, et dès le quart d'heure de jeu, la pression s'accentue sur le but de Reynet. À la 21e, elle est trop forte sur Sylla, qui perd la balle dans les pieds de Laborde. Le néo-Montpelliérain ouvre le score (21). Laborde, qui avait déjà marqué le week-end dernier contre Bordeaux, son ancien club.

La suite était écrite. Andy Delort, qui hérite d'un ballon après un corner, fusille Reynet et peut aller glisser sur les genoux jusqu'au kop montpelliérain (24). En trois minutes, le TFC a sombré, et finit la première période avec une lourde croix sur le dos. Aguilar envoie une frappe flottante claquée par Reynet, Mollet, bien lancé par Laborde, frappe la balle fatale à côté (38).


Gradel sonne une timide révolte

La leçon a été douloureuse, mais apprise. Aux retours des vestiaires, Casanova revient à un 4-3-3. Exit Jullien, encore à la peine hier soir, et Sylla. Mbia recule en défense centrale, Bostock entre au milieu et Jean vient occuper l'attaque avec Gradel et Dossevi. En repassant à ce système, les Violets reprennent des couleurs.

Gradel, encore l'un des Toulousains les plus percutants hier soir, bute sur Lecompte (52), puis décroise un peu trop sa tête sur un centre de Dossevi (69), avant de bien décaler Jean, dont la frappe passe à côté (72).

Il y a au moins des occasions, et Montpellier abandonne progressivement le cuir aux Toulousains. Mais le MHSC gère, et Delort peut prendre son temps pour sortir sous la bronca du Stadium. Son nouveau club aura le dernier mot, avec un coup franc de Sambia en toute fin de match (90+3).

Les Violets sont assurément tombés sur une très bonne équipe du championnat hier soir, qui, contrairement à eux, disposait de tous ses éléments. Il va toutefois falloir rapidement se reprendre à domicile. Ou l'hiver risque d'être très long.


Le chiffre : 7

matchs > sans victoire. Le TFC n'a plus gagné depuis le 1er septembre. C'était à Guingamp (2-1) lors de la quatrième journée.


Réactions

Alain CASANOVA (entraîneur du TFC) : «On est dans un moment compliqué. Notre dynamique est très négative. Après un début de saison de bonne facture, on a perdu le fil. On manque de confiance. Ce soir (samedi), on a vu la différence avec une équipe en pleine confiance. Deux buts à zéro, c'était mérité pour Montpellier. Dans le contenu et sur l'agressivité, c'est totalement insuffisant. Il faut retrouver de l'engagement et se rassurer rapidement. C'est un problème collectif et il faut que tout le monde se remette en question. »

Michel DER ZAKARIAN (entraîneur de Montpellier) : «On a fait une première mi-temps de grande qualité. Il y aurait pu y avoir trois buts à zéro. On a fait un très bon match. On a cherché à être solide. On est discipliné. On est difficile à manœuvrer. On ne prend pas de but. On a de la régularité dans le jeu. Andy Delort est généreux, est bon dans les déplacements. On voulait rester sur le podium. On est à la 11e journée. On verra si on peut enchaîner avec une troisième victoire contre Marseille. On va tout faire pour rester là-haut. Ce sont les joueurs qui décident, qui ont envie de gagner».

Andy DELORT : «On savait qu'il fallait faire un match solide, et on l'a fait. On prend de la confiance chaque semaine, on continue notre petit chemin, et on va continuer à essayer de gagner. Ça fait un moment qu'on est solides, on a une défense extraordinaire. On fait des matchs complets.»

 

2018 / 2019

CALENDRIER

2018/2019

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2018/2019

EFFECTIF

2018/2019

TRANSFERTS

2018/2019

STATISTIQUES