Menu

Fil de navigation

Recherche

Patrick Desprez pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

En vacances depuis samedi soir et leur victoire 2-1 à Lille, les Violets reprendront l'entraînement mercredi 2 janvier au matin. Avant, trois jours plus tard (samedi 5 à 18h), de recevoir Nice en 32e de Coupe de France. Retour coloré sur une première partie ayant suscité des interrogations défensives comme offensives.

«La grande majorité des gens nous voyait revenir avec une défaite. Les joueurs avaient à cœur de relever ce défi. Puis, comme ça, ils ont rallongé la trêve puisqu'on ne reprendra que mercredi 2 janvier au lieu de dimanche 30 décembre !» Avec 21 points au compteur. Un moindre mal eu égard à une entame tonitruante. «Le premier tronçon est médiocre, poursuit l'entraîneur toulousain Alain Casanova. Or je fonde beaucoup d'espoirs à la reprise.» état des lieux.


Démarrage sur les chapeaux de roue (J1 à J6).

Pétard mouillé puis farandole de succès : 0-4 au Vélodrome mais 3 victoires d'affilée. Si bien que le Tef se retrouve sur le podium à la première coupure internationale. «Ce n'était pas parfait, analyse le coach, n'empêche sur le plan du jeu et des résultats il y avait pas mal de satisfactions. Des comportements costauds, également.»


Bris de Verts (J7).

«Pour moi, relève ''Casa'', ce match est une réelle fracture.» Peut-être le contenu le plus abouti, cependant trois cadeaux bien avant Noël servis sur un plateau enrubanné (2-3). Et une première défaite au Stadium.


Sale passe (J8 à J11).

«Et ça continue avec Nantes (0-4), déplore-t-il, où on n'y est pas au niveau de l'engagement et de l'intensité.» Montpellier la semaine d'après pour à l'arrivée un cinglant 0-7 dans la musette ! «La confiance s'est étiolée.»


Rebond alsacien (J12).

Un nul loin d'y être (1-1), en somme. «Je retrouve mon équipe. Elle présente à nouveau un visage consistant, compétiteur. Je pense qu'il s'agit d'un second départ. J'avais dit à l'époque que ce match compterait dans la saison, j'en reste persuadé.»


Paris presque réussi (J13 et J14).

Une prise de conscience, évidemment. La plus petite défaite concédée par un club de L1 au Parc, c'est pour le TFC qui joue crânement sa chance au stade de la Porte de Saint-Cloud (0-1). Qui vient pourtant de s'incliner à domicile face au concurrent direct, l'Amiens SC (0-1).


À nouveau sur de bons rails (J15, J16, J18 et J19).

Deux victoires à l'extérieur (Reims et Lille, donc), un match nul (qui vaut succès face à Dijon à 10 pendant 86min et mené 0-2), un revers (à la 99e minute à Caen). «à certains moments, conclut Casanova, ce groupe est coupable de relâchements. En revanche, à d'autres, il se rend compte qu'il est capable de tenir tête à bon nombre de formations. Mes joueurs doivent se libérer à partir de janvier.»


Mercato : le Japonais et après ?

Le transfert est bouclé. D'après nos informations, le défenseur central japonais Gen Shoji (26 ans, 1m82-74kg ; 15 sél., 1 but) débarquera bien en bord de Garonne au début du mois de janvier. Venant renforcer un secteur qui aura beaucoup évolué pendant cette phase aller au gré des blessures, suspensions, méformes ou changements tactiques. L'axial des Kashima Antlers, battus mercredi en demi-finale du Mondial des clubs par le futur vainqueur le Real Madrid (1-3), capitaine de son équipe et droitier, peut tout aussi bien jouer du côté gauche de la charnière. Sinon, si l'occasion se présente, le TFC pourrait signer un attaquant polyvalent, de préférence sous forme de prêt. Enfin, la cellule de recrutement anticipe l'été prochain et commence à scruter sur le marché les profils de latéral gauche pour suppléer François Moubandjé, en fin de contrat.

Rayon départs : les éléments en manque de temps de jeu (Bodiger, Fortes) ou n'entrant pas dans les plans du staff (Yago), ne seront pas retenus.


Calendrier Tef de la L1

Reçoit > Strasbourg (20eJ) :. dimanche 13 janvier 2019 à 17h / beIN1 reçoit> Lyon (17eJ, en retard) : mercredi 16 janvier à 19h / beIN1 va > à Nîmes (21eJ) : samedi 19 à 20h / beIN1 & MAX reçoit > Angers (22eJ) : samedi 26 janvier (le week-end du) va > à Monaco (23eJ) : samedi 2 février (idem) reçoit > Reims (24eJ) : samedi 9 février (idem) va > à Bordeaux (25eJ) : samedi 16 février (idem) reçoit > Caen (26eJ) : samedi 23 février (idem) va > à Lyon (27eJ) : samedi 2 MARS (idem) reçoit > Guingamp (28eJ) : samedi 9 mars (idem) va > à Nice (29eJ) : samedi 16 mars (idem) reçoit > le Paris-SG (30eJ) : dimanche 31 (finale CdL le samedi) reçoit > Nantes (31eJ) : samedi 6 avril (le week-end du) va > à Montpellier (32eJ) : samedi 13 avril (idem) reçoit > Lille (33eJ) : samedi 20 avril (idem) va > à Saint-étienne (34eJ) : dimanche 28 avril (finale CdF le samedi) reçoit > Rennes (35eJ) : samedi 4 mai (plus de matchs le 5) va > à l'Amiens SC (36eJ) : samedi 11 mai (le week-end du) reçoit > Marseille (37eJ) : samedi 18 mai (1er multiplex à 21h) va > à Dijon (38eJ) : samedi 25 mai (2e multiplex à 21h)


Ces déclas qui ont claqué depuis cet été


Var ou faux

« Il y a quatre arbitres sur le terrain et je ne sais pas combien de personnes dans le camion devant les écrans télé, alors si on en arrive à douter des penalties sifflés, ça devient grave ! »

Dès l'ouverture du bal à l'OM, le TFC n'a pas été aidé par l'assistance- vidéo à l'arbitrage (péno contre). Mardi dernier, à Caen, il en est une victime cruelle avec la sanction suprême qui intervient à la 99e, après 4min de visionnage, lui donnant match perdu (1-2).


Coup de sang

« Ce que j'ai dit aux joueurs à la mi-temps ? Que c'étaient des gros cons ! Le président aussi a su leur faire comprendre… »

L'œil noir, Alain Casanova qui se présente en conférence de presse après le match nul au Stadium face à Dijon (2-2, 15eJ ; 02/12) ne mâche pas ses mots : «On s'est mis dans la merde tous seuls. Notre entame est indigne de la L1.» Heureusement, Zorro Gradel – un ciseau retourné, un caviar – passe par là. Et sauve le minimum vital notamment pour Reynet, expulsé.


Devant sa porte

« Ce que je pense de ma phase aller ? Je dirais mitigée. Je sais qu'il y a deux-trois matchs où je suis passé au travers. »

Jamais facile à avouer. Branché sur courant alternatif, le central du Toulouse Football-Club, Christopher Jullien, fait son mea culpa la veille d'affronter son ancien club, le Dijon FCO. Dans les tribunes les deux rencontres suivantes, le stoppeur est revenu aux affaires ce week-end, apportant sa pierre à la solidité téféciste retrouvée.

2018 / 2019

CALENDRIER

2018/2019

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2018/2019

EFFECTIF

2018/2019

TRANSFERTS

2018/2019

STATISTIQUES