Menu

Fil de navigation

Recherche

Théo Faugère pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Arrivé au club à 12 ans, Bafodé Diakité, qui a signé son premier contrat professionnel en octobre, continue de grimper les échelons avec le maillot violet sur le dos.

«Il y a une dizaine d'années, on a mis en place un projet global au niveau de la pré-académie, de l'académie, du centre jusqu'aux pros. C'est une vision à laquelle j'adhère. À partir de là, une de mes missions sera de permettre à certains jeunes de jouer, comme je l'ai toujours fait.» Près de six mois après ce discours et son retour au TFC, force est de constater qu'Alain Casanova a tenu parole. Depuis le début de saison, ils sont plusieurs Pitchouns à avoir eu leurs chances en Ligue 1, et après Hakim El Mokkedem, Jean-Clair Todibo ou Kalidou Sidibé, le dernier lancé dans le grand bain s'appelle Bafodé Diakité.


Du cœur à l'ouvrage

C'était à Reims le 5 décembre dernier, où la première apparition du jeune défenseur (17 ans), a coïncidé avec le retour de la victoire pour le TFC (1-0). Une consécration pour celui qui a franchi les paliers un à un à Toulouse, jusqu'à frapper à la porte des grands. Car malgré son jeune âge, l'histoire entre Bafodé Diakité et le TFC remonte à loin. Né à Toulouse, le Franco-Guinéen n'a pas mis longtemps à attirer l'œil violet sur lui : à 12 ans, il quitte le seul club qu'il a connu jusque-là, le Toulouse ACF, pour s'engager avec les Violets. Son ascension sous ses nouvelles couleurs commence en U13, jusqu'à ce qu'on lui ouvre la porte du centre de formation : dès sa première saison en U16, Diakité s'installe dans l'axe de la défense.

Mais l'ascension et les rêves du Pitchoun auraient pu se briser net au début de la saison dernière, lorsque les médecins du club lui détectent une anomalie cardiaque. Bafodé Diakité a le cœur trop gros pour jouer au football. Plus habitué aux salles blanches qu'aux rectangles verts durant les premiers mois de 2017-2018, il s'accroche et les spécialistes finissent par lui donner raison, en lui autorisant la pratique du sport de haut niveau. C'est à partir de là que la machine se lance vraiment.


À droite, l'ouverture

Opérationnel à partir de la 17e journée, Diakité s'installe au milieu de terrain, puis dans le couloir droit de la défense, et lui et les U17 atteignent la finale du championnat. Assez pour taper dans l'œil d'Alain Casanova, qui le convoque cet été en stage de pré-saison, aux côtés d'autres jeunes du centre. Durant l'été, puis aux côtés des pros lors de certains entraînements sur l'île du Ramier, Diakité apprend, progresse, comme il le fait avec l'équipe réserve du Tef en National 3, solidement implanté en défense centrale.

Mais ce n'est pas à ce poste qu'il goûte à ses premières minutes en pro. Si une porte s'était ouverte en début de saison, conséquence du gros chantier de l'arrière-garde, c'est Jean-Clair Todibo qui avait su saisir sa chance. Bafodé Diakité, lui, profite du remaniement concocté par Alain Casanova, et obtient son siège dans le couloir droit d'une défense à cinq. Un rôle de piston dans lequel il se montre tranchant à Reims, avant de connaître une première épreuve lors du match suivant à Caen, en concédant la faute qui conduit au penalty de la victoire pour les Normands (2-1). «Ça peut arriver, il faut assumer. Ses erreurs lui permettront d'apprendre, et je sais qu'il reviendra plus fort», avait ensuite déclaré Alain Casanova.

Le nouveau système toulousain laisse en tout cas bon espoir de revoir Diakité rapidement, à ce poste où il peut alterner avec Kelvin Amian. Dans les pas de son aîné, Diakité a d'ailleurs fêté sa première sélection avec l'équipe de France U18 face à l'Ouzbékistan le 15 octobre dernier aux côtés de Mathieu Goncalves et Kouadio Koné, deux autres Pitchouns. En bleu et en violet, la relève est là.


La fiche

1m82, 74 kg.

Né à Toulouse le 6 janvier 2001.

équipe de France U16 : 8 sél.équipe de France U18 : 1 sél.

Ligue 1 : 3 matchs, 2 tit.

En signant un contrat d'une durée de trois ans, Bafodé Diakité est venu compléter la liste déjà bien remplie des Pitchouns passés professionnels depuis le début de saison. Outre Derick Osei Yaw, Mathieu Goncalves et Adil Taoui, qui avaient rejoint l'effectif avant la reprise, ce sont quatre autres jeunes qui se sont invités chez les grands : Kalidou Sidibé (19 ans), Amine Adli (18 ans), Nathan Ngoumou (18 ans) et Kouadio Koné (17 ans). Jean-Clair Todibo, qui avait disputé dix rencontres avec le TFC en début de saison, ne s'est pas entendu sur les termes de son contrat avec la direction du club toulousain.

2018 / 2019

CALENDRIER

2018/2019

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2018/2019

EFFECTIF

2018/2019

TRANSFERTS

2018/2019

STATISTIQUES