Menu

Fil de navigation

Recherche

Théo Faugère pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

En marquant quatre buts dans un match pour la première fois de la saison, Toulouse s'est offert une qualification (4-1), mais surtout une prestation prometteuse pour la suite.

Quelques minutes après le coup de sifflet qui a acté la qualification du TFC en 16e de finale de la Coupe de France, dimanche, Alain Casanova s'est bien gardé de s'emballer : «C'est très positif, et j'ai vraiment envie d'aller le plus loin possible dans cette coupe (...) Mais ne nous contentons pas de peu de choses, et n'allons pas trop vite en besogne.» Le technicien, qui avait enchaîné trois victoires en début de saison jusqu'à se hisser à la troisième place du classement du championnat, sait mieux que quiconque que tout peut s'écrouler comme un château de cartes. Pourtant, après s'être perdu sur une autoroute de matchs sans succès entre septembre et décembre, le Tef semble enfin sur le point de retrouver le bon chemin, et voit à nouveau plusieurs voyants passer au vert.


Un match référence en 3-4-3

Face à Nice, le Téfécé n'a pas seulement enchaîné une deuxième victoire face à un adversaire de taille, après Lille le 22 décembre (2-1), et n'a pas seulement regagné au Stadium pour la première fois depuis le 25 août. Le TFC a surtout marqué 4 buts en un match, une première cette saison, et a maîtrisé son sujet.

Certes, le Nice présenté sur la pelouse était très affaibli (absences de Balotelli, Saint-Maximin, Lees-Melou, Atal, Dante, parmi les plus importants), et n'a pas proposé de réelle opposition. Mais en face, Toulouse a réussi à dérouler : Matthieu Dossevi a sans doute livré son meilleur match de la saison, Manu Garcia a enfin pris un peu plus sa chance face au but, et a été récompensé, Bostock, que l'on n'avait pas vu depuis plus d'un mois sur le terrain, a joué juste, et Gradel a fait du Gradel (deux passes décisives, un but).

Les Violets ont surtout montré qu'ils commençaient à se sentir vraiment à l'aise dans le nouveau système à trois défenseurs centraux mis en place en cours de saison. Preuves en sont les très bonnes copies rendues dimanche par Moreira et Sylla dans leur couloir. Le premier est à la conclusion de l'action, au cœur de la surface, sur le deuxième but toulousain signé Gradel. Le second a encore été inspiré à gauche, montrant une très bonne entente avec Gradel, couronnée par cette talonnade pour servir son capitaine qui délivre le troisième but à Dossevi. Cerise sur le gâteau, Bafodé Diakité, aligné axial gauche, y est aussi allé de sa réalisation, en reprenant un centre de Gradel au cœur de la surface.


Etat d'esprit irréprochable

Impliqués offensivement, les Toulousains n'ont jamais refusé d'attaquer, et ont ainsi pu plier le match rapidement. Pas sûr qu'ils auraient eu ce caractère il y a un mois.

Ce groupe a semblé déterminer à aller de l'avant, sans être tétanisé par l'enjeu. Bien sûr, il y a eu des erreurs, et il y aura des choses à corriger, notamment sur le plan défensif. Mais à part un trou d'air en début de seconde période, on ne peut pas reprocher grand-chose aux Garonnais sur l'implication et l'état d'esprit.

Au-delà de la qualification, ils viennent de s'offrir un match sur lequel bâtir la suite de la saison. Sans s'emballer, le moteur a peut-être simplement redémarré.


Gradel et Sylla suspendus

C'est le gros (et seul ?) point noir du bel après-midi de dimanche. Issiaga Sylla et Max-Alain Gradel, avertis, viennent de recevoir leur troisième carton jaune en moins de dix rencontres, et seront suspendus pour la réception de Lyon mercredi 16 janvier (match en retard de la 17e journée). «Je ne pense pas que le jaune était mérité (altercation avec Hérelle, ndlr), mais je ne vais pas m'attarder là-dessus. Tant qu'il n'y a pas mort d'homme», a relativisé le capitaine toulousain. Mais il est certain que les deux hommes, très en forme, manqueront beaucoup au TFC.

2018 / 2019

CALENDRIER

2018/2019

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2018/2019

EFFECTIF

2018/2019

TRANSFERTS

2018/2019

STATISTIQUES