Patrick Desprez et Théo Faugère pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

S'il ne peut pas avoir guéri en quinze jours, le malade Téfécé va mieux. Beaucoup mieux. D'un point de vue comptable avec une avance à deux chiffres sur la zone rouge (10pts sur le 18e et barragiste), sur le plan du jeu où certains enchaînements entrevus sur l'île du Ramier puis, une semaine plus tard, dans l'enceinte de l'Allianz Riviera rappellent le premier mois de compétition des coéquipiers de Max Gradel. Chic, longtemps sevré cette année, le peuple violet espère avoir faim pour la fin. Alors que la trêve a sonné, et avant une reprise face au… Paris-SG – première des 9 dernières échéances, bilan et perspectives.


Une équipe-type se dessine

Face à Guingamp et à Nice, même combat pour le maintien, mêmes hommes sur le terrain. Mine de rien, depuis le retour à une défense à 4 qui date du déplacement à Monaco (2 février, 23eJ), Alain Casanova a stabilisé son XI. Qui ne fluctue qu'au gré des impondérables que sont blessures (Amian, Dossevi) et suspensions (Sidibé, Sylla) ou encore méforme (Jullien). Même si l'entraîneur toulousain s'en défend – soucieux de garder tout son monde sous émulation car il aura besoin de chacun pour mener à terme la mission pérennité en élite, dans les plus brefs délais. «Je le répète à l'envi, répond-il, personne n'a une place de titulaire indiscutable et assurée. Ce sont les performances et la compétitivité qui dictent mes choix. Après, en effet, depuis deux rencontres, il y a des choses intéressantes. Mais tout reste toujours à confirmer, ce n'est que la vérité d'un match.» La même équipe alignée au coup d'envoi deux fois d'affilée, c'est arrivé à trois reprises depuis l'ouverture à Marseille : J2 et J3, J7 et J8, et donc J28 et J29. à l'arrivée ? Respectivement 6, 1 et 4 points. Soit 11 unités sur un total de 18. Révélateur, non ?

Une défense à nouveau d'attaque

Après avoir beaucoup tâtonné, et pas vraiment été aidé par les différents cas personnels (Todibo écarté du groupe professionnel par la direction, Mbia qui décide de rompre son contrat mi-janvier), Casanova semble avoir trouvé une formule stable derrière. En charnière centrale, Gen Shoji s'est imposé comme titulaire aux côtés d'un Christopher Jullien irrégulier cette saison, mais qui paraît enfin dans une phase ascendante. à gauche, Issiaga Sylla réussit peut-être l'un de ses meilleurs exercices en violet, et tient la corde face à François Moubandjé, blessé puis relégué sur le banc. Cette défense à quatre têtes, que complète Kelvin Amian, peut passer à cinq avec Yannick Cahuzac. Rassurante sur les deux derniers matchs (EAG, succès 1-0 ; et OGCN, nul 1-1) où elle n'a subi qu'un but sur coup de pied arrêté, l'arrière-garde reste tout de même capable de passer totalement au travers, comme à Lyon (1-5). D'où, pour cette fin de saison, prudence…


Animation offensive requinquée

Un cran plus haut, c'est à peu près le même topo. Lors des deux précédentes journées, contre Bretons et Aiglons, le technicien téféciste a décidé de reconduire la même triplette au milieu du terrain, à savoir Sidibé, Sangaré et Manu Garcia. L'Espagnol, en concurrence avec Jimmy Durmaz cette saison (20 titularisations contre 13 pour le Suédois) est enfin apparu au niveau que l'on est en droit d'attendre de lui, au Stadium devant les Costarmoricains. Avec sa vista et sa capacité à dicter le tempo de l'équipe, Manu Garcia s'est vraiment mis dans la peau du chef d'orchestre, devenant l'un des hommes du match ce jour-là. Avec, derrière lui, un Sangaré qui revient à son meilleur niveau après sa blessure qui l'a éloigné des terrains trois mois durant, le TFC pourrait prétendre à une fin de championnat plus joyeuse que ces derniers temps.


Arbitre dans la course à l'Europe

Excitant, dedans comme dehors. Rappel : vs le PSG pour réattaquer, vs Nantes, à Montpellier, vs Lille, à Saint-é-tienne, vs Rennes, à Amiens, vs l'OM et à Dijon pour boucler la boucle !