Menu

Fil de navigation

Recherche

HUGO DELOM pour L’Équipe

 

Ligue1

Pas encore maintenu officiellement, Toulouse doit se pencher rapidement sur la structure de son effectif de l’an prochain. Les travaux sont nombreux.

Ce sont ces moments-là qu’Olivier Sadran apprécie le plus. En bord de pelouse, samedi 27 avril, le président du TFC est resté de longues minutes à consoler Bafodé Diakité. Bras derrière l’épaule de l’un des joueurs les plus prometteurs de l’épopée Gambardella. Le boss n’aime rien de plus que les émotions. Son club en est dépourvu depuis tant d’années. À l’exception de la remontada de 2016, le TFC (15e, 36 pts) est plongé dans une sinistrose depuis cinq ans. À ceux qu’il croisait dans les tribunes du Stade de France, Sadran évoquait sa volonté de marquer une rupture dans cette période si morose. Avec deux volontés : un recrutement « qualitatif » et une reprise en main personnelle des choix du marché.


Un effectif usé à renouveler

Le TFC dispose d’un effectif usé par les années de maintien. Plusieurs éléments sont amenés à partir. Christopher Jullien a indiqué sa volonté de découvrir un nouveau Championnat. Le TFC n’est pas fermé à ce départ. Le transfert se fera autour de 8 M€. L’ex -Dijonnais a une cote en Angleterre. Le départ de François Moubandje, en fin de contrat, est entériné. Comme celui de Yannick Cahuzac à Lens. À droite, le jeune Kelvin Amian (21 ans), après trois années pleines (87 matches) a fait part à sa direction de son envie d’ailleurs. L’Espoir peut profiter d’un Euro réussi. Le TFC est moins enclin à le faire partir mais ne ferme pas totalement la porte. Devant, Max- Alain Gradel, rare lueur de la saison toulousaine (10 buts), attend des garanties sportives fortes sur le recrutement. Et veut voir son statut de leader confirmé. L’Ivoirien (31 ans) désire jouer encore deux ans en Europe. Quelle sera la réaction du TFC en cas d’offre élevée de clubs chinois, saoudiens, friands de son profil ? Gradel plaît aussi en Turquie (Fenerbahçe).


Des trous à combler

Ils sont nombreux. La question du recrutement d’un gardien après les difficultés récentes de Baptiste Reynet n’est pas taboue en interne. Même si Alain Casanova apprécie beaucoup l’ex-Dijonnais. Le TFC a fixé ses besoins : il est en quête d’un défenseur central d’expérience. Au milieu, le coach toulousain veut installer la paire Sangare-Sidibé. L’Ivoirien, qui a prolongé récemment, dispose d’une cote très élevée sur le marché. Une offre anglaise supérieure à 25 M€ n’est pas à exclure. Lyon observe le profil. La tendance nette pour Jimmy Durmaz, en fin de contrat, est à un départ. Manu Garcia devrait, lui, regagner Manchester City. Le recrutement d’un milieu offensif, au profil d’ailier, est souhaité. Pour les dirigeants, la priorité se situe devant. Avec le recrutement souhaité d’un numéro 9 d’expérience en capacité de dépasser les dix buts. Problème, le budget n’est pas extensible (5 M€). Yaya Sanogo ne fait pas l’unanimité en interne. Aaron Leya Iseka veut se stabiliser au TFC. Et Alain Casanova croit dans le Belge. Matthieu Dossevi va lui aussi rester.


Des jeunes à intégrer

Comment intégrer dans de bonnes conditions les talentueux finalistes de la Gambardella ? Audelà du confirmé Bafodé Diakité, le talent du milieu Manu Koné a sauté aux yeux au Stade de France. Il va entrer dans la rotation.

Le TFC n’a pas réussi à intégrer ces dernières années ses talents offensifs. Amine Adli a un profil créatif très intéressant. Adil Taoui est un dribbleur-né. Ces deux-là doivent avoir leurs chances. Prêté à Pau cette saison, Quentin Boisgard est courtisé à l’étranger. Le Genoa, la Real Sociedad se sont renseignés. Tout comme Reims en L 1. L’espoir dispose déjà d’intérêts en L 2 (Rodez, Chambly). Clément Michelin ne restera pas en prêt à Ajaccio. Il est sur les tablettes de Clermont.

 

2018 / 2019

CALENDRIER

2018/2019

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2018/2019

EFFECTIF

2018/2019

TRANSFERTS

2018/2019

STATISTIQUES