Menu

Fil de navigation

Recherche

Patrick Desprez pour La Dépêche du Midi

 

Interview

Un point, c'est tout : voilà ce qu'il faut aux Toulousains d'Alain Casanova, demain soir au Stadium (21h, beIN2) pour valider leur maintien en L1. Et ainsi ne pas être dépendants des autres résultats de mal-classés. Meilleurs buteur (10) et passeur (4) du club, Max Gradel se livre sans retenue ni langue de bois. On l'écoute…

 

Frustrant ce nul à Amiens samedi (0-0), non ?

Oui, bien sûr. Quand on joue au football, on aspire à ce que ça se passe d'une autre manière. Mais notre contenu n'était pas mauvais à l'extérieur, contre une équipe difficile à bouger. Donc le point est bon à prendre.

On avait l'impression que Toulouse avait peur de perdre…

Plutôt, il était important de ne pas perdre. Et on s'en est bien sortis, tant mieux.

Grâce à un bel état d'esprit qui vous aura vu défendre à 11 ?

Comme celui affiché face à Guingamp (10 mars, 28eJ : 1-0) et Rennes (5 mai, 35eJ : 2-2).

Sinon, c'est quand même dingue qu'à J-2 vous ne soyez pas encore maintenus !

On peut le penser. à l'intérieur du groupe, on sait très bien qu'on aurait pu faire mieux. D'un autre côté, on n'oublie pas également que c'est déjà plus que l'année passée (le TFC avait dû en passer par les barrages). Faut rester positif, quoi.

Il y a de la qualité, pourtant.

Oui. Maintenant, une équipe peut prendre du temps à se mettre en place. Dans ce sport, on doit s'armer de patience. La saison dernière, on était dans une situation plus compliquée encore. Et je crois que malgré les arrivées cet été, l'équipe a été touchée par rapport à ce qu'il s'est passé.

à vous entendre, la raison est mentale ?

Aussi.

Venons-en au match, affronter l'Olympique de Marseille renferme toujours une saveur particulière ?

Certes. En attendant, on ne trie pas les matchs : que ce soit l'OM ou Amiens, une victoire reste la même chose. C'est-à-dire 3 points. Pour nous, il s'agit de bien terminer à domicile. Offrir un beau visage au public ; bref, faire le maximum pour gagner.

Estimez-vous que le Téfécé n'est pas encore sauvé ?

On n'a pas le billet en poche. Dernièrement, la Ligue des champions a apporté beaucoup d'exemples du côté irrationnel du foot. Tant que mathématiquement rien n'est fait, il faut redoubler d'efforts.

Si on parle jeu proprement dit : depuis un mois, l'équipe éprouve du mal à scorer ?

C'est certain qu'on marque moins, on n'a pas de réussite non plus. Là où ce serait critique, c'est si on n'arrivait plus à trouver des enchaînements, à se créer des occasions. Ce n'est pas le cas. à nous, tous ensemble, de continuer à travailler et, à un moment donné, ça va payer.

Vous aviez été fessés à au match aller (0-4). Ibrahim Sangaré parle de revanche…

Non-non. Je ne le vois pas comme ça : le mot me dérange, il pourrait nous faire sortir du match. On n'a pas oublié ce qui s'est déroulé au Vélodrome, cependant on se doit de demeurer lucides.

Personnellement, vous êtes également frappé par le manque d'efficacité : alors que vous avez porté le Tef à bout de bras la phase aller, cela fait 10 matchs où vous n'avez plus été décisif par le but ou la passe. Cela doit vous tarauder ?

Pas du tout. Ce qui compte reste l'équipe même si pour un attaquant cela fait toujours plaisir de marquer. Je ne vais pas vous dire que je suis content de ne pas marquer, non… J'ai envie. Mais parfois cela ne se passe pas comme on le souhaite. Face à Rennes je tape le poteau ; ça va finir par revenir…

Au fait, les supporters marseillais ne seront pas dans les travées de l'île du Ramier (arrêté préfectoral)…

Pour l'ambiance, c'est dommage ; pour nous, ce peut être un petit avantage.

Et les Phocéens sont en roue libre…

Ce sont de grands joueurs, des champions. Je n'imagine pas qu'ils viennent ici en vacances ; pas du tout. Il y en a sur le départ qui voudront se montrer, d'autres inversement sauver leur place au club. D'où bien figurer. À nous d'ê-tre prêts, ce sera loin d'être aisé. Si on se dit en face ils n'ont plus rien à jouer, ça ne va pas le faire…

Comment est le groupe ?

Super bien. Franchement. Détendu et très concentré. Chacun est conscient de la situation.

Quel est votre rôle de capitaine en cette fin d'exercice ?

Sur ces ultimes échéances, je n'ai pas un grand rôle : les joueurs sont des adultes, responsables.

Vu la situation du club, je n'ai pas à leur expliquer quoi que ce soit. On sait très bien ce qu'il faut faire.


Fin de saison pour Reynet

Il a bien rechaussé les gants lundi, mais la douleur persiste.

Victime d'une contusion au sus-épineux de l'épaule droite début mai, le gardien du Tef Baptiste Reynet en a terminé avec l'exercice 2018-2019. «On a décidé de l'arrêter définitivement, explique Alain Casanova, il est aux soins tous les jours mais on ne le reverra pas de la saison.» L'ancien Dijonnais qui aura joué sa dernière rencontre dans le Chaudron de Saint-étienne le 28 avril, rejoint à l'infirmerie Corentin Jean (rupture ligament croisé antérieur genou droit). Et au rayon des indisponibles : Sidibé et Sanogo, suspendus pour accueillir l'OM dans un Stadium qui a atteint hier 20.000 places vendues. Il en reste dans toutes les catégories.

Le capitaine Max-Alain Gradel attend des garanties pour savoir s'il reste

Restera, restera pas ? Même avant la clôture de la Ligue 1 dans quinze jours, Max Gradel fait l'actualité téféciste. Notre point sur le dossier.

« Une fois que le verdict du championnat sera tombé, nous discuterons avec le président car j’ai besoin de savoir ce que le club a réellement envie de faire dans les années à venir. Si ça me convient, tant mieux ; sinon, on prendra une décision pour le bien de chacun. »

Souvent déroutant sur le terrain, Max-Alain Gradel est davantage droit au but en coulisses. Interrogé ce jeudi sur son avenir en marge du point-presse de TFC-OM, le capitaine ivoirien n’y a pas été par quatre chemins – une franchise qui, au passage, détonne dans le monde si souvent aseptisé qu’est devenu celui du ballon rond. « J’ai besoin de connaître les vraies ambitions de Toulouse, explicite MAG. C’est clair, je vous l’avoue, qu’il n’est pas facile de jouer le maintien – même si j’ai vécu d’autres moments autrement plus sympas depuis deux années. »

Une prise de position pas nouvelle de la part de l’international ivoirien (54 sélections, 11 buts) puisque La Dépêche avait été le premier média à envisager un départ suite à la défaite chez les Verts (0-2,34e journée ; 28 avril). Ecrivant que l’ailier gauche qui avait rejoint la Ville rose en 2017 sous forme de prêt en provenance de Bournemouth (ANG) ne fermait pas la porte à un transfert : « Vous savez, avait déclaré l’intéressé dans les couloirs de Geoffroy-Guichard, en football ça va très vite… »


Les approches sont légion

Sur l’estrade au Stadium, Gradel a repris la même expression, y apportant plus de précision : « Si je serai toujours toulousain la saison prochaine ? Je ne sais pas… je ne veux pas me retrouver dans deux mois à faire des choses qui seraient le contraire de ce que je pourrais vous dire aujourd’hui. »

Selon nos informations, de véritables intérêts sont effectivement pluriels aussi bien de France (plusieurs clubs du Top 10 sont venus aux renseignements dont… Saint-Etienne, donc, où il a évolué entre 2011 et 2015) que de l’étranger (Qatar, Chine, Arabie Saoudite, Turquie). Pour celui qui, à 31 ans reste, ne l’oublions pas, sur sa 2e saison la plus aboutie en L1 : 10 buts et 4 passes.

Alors, stop ou encore sur les bords de Garonne... Différemment formulé : autre challenge dans l’Hexagone voire destination plus exotique ? Position de cadre réaffirmée au sein du TFC 2019-2020 – prolongation à la clé comme c’est souvent le cas ?


On devrait savoir avant le 21 juin

Quelle puisse être l’issue des débats, Max-Alain Gradel aimerait être fixé rapidement, c’est-à-dire au plus tard le 21 juin, début de la CAN-2019 (en Egypte) qui se tient pour la tout première fois en été avec un format à 24 équipes. Sachant que c’est le Téfécé qui garde la main, l’attaquant ayant signé fin juin dernier un contrat jusqu’en 2021.
 

2018 / 2019

CALENDRIER

2018/2019

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2018/2019

EFFECTIF

2019/2020

TRANSFERTS

2018/2019

STATISTIQUES