Menu

Fil de navigation

Recherche

Philippe Alary pour La Dépêche du Midi

 

Division2

Chaud et cher. Oui, pour reprendre une expression en vogue auprès des jeunes générations, les vaincues «ont pris cher» hier après-midi, en banlieue sud-est de Toulouse. Nonobstant les pauses (ou waterbreak, c'est selon) liées à une météo quasi estivale, Strasbourg a donc bu le calice jusqu'à la lie. Il est vrai que le schéma tactique élaboré par Emilie Gonssollin avait de quoi en surprendre plus d'un. Loin de se recroqueviller dans sa propre moitié de terrain de façon à préserver l'avantage acquis dimanche dernier, le TFC, faisant fi de toute pression néfaste, a rapidement coupé les derniers liens susceptibles de le faire passer à côté de ce fatidique barrage. L'attaque étant considérée comme la meilleure défense, Sarah Galera est montée aux avant-postes pour placer un coup de tête imparable : 1-0. Un deuxième viendra, en toute fin de premier acte, mais davantage pour la forme car l'affaire avait été pliée via les trois réalisations supplémentaires inscrites en l'espace de cinq minutes, la plus somptueuse étant celle découlant d'un véritable festival de Badr Bassem sur le flanc gauche conclu par Blanchard : 3-0.


Une bonne rasade pour la route

Comme s'il était écrit que seule une prolifique démonstration pouvait exorciser les démons d'un début d'exercice 2018-19 à oublier rapidement. Ceci dit, s'il fait preuve, dès le début de la prochaine saison, de la même efficacité observée devant les buts depuis trois semaines, le TFC n'aura plus jamais le gosier sec. Il se peut même que ce soit son tour de faire des gorges chaudes de ses hôtes. Ceux-là mêmes qui l'avaient enterré à tort et surtout, prématurément. Oubliant ainsi qu'après la pluie vient le beau temps.

 

Toulouse 7 - Strasbourg 0

À Labège. – MT 5-0 ; match aller : 3-1 pour Toulouse, maintenu en D2 ; arbitre : Lisa Coste assistée de MM. Redonets Gosset et Julien ; 150 spectateurs.

Pour Toulouse : Galera (13, 43), Diop (28), Peruzzetto (30), Blanchard (34), Janvier (46), Garcia (80).

TOULOUSE : Verdier – Rattin, Riquelme Jouanin, Buscaylet ; Manuel, Peruzzetto (Janvier, 42), Chirat (Badr Bassem, 29) ; Diop (Garcia, 70), Mouly (cap), Blanchard.

Non entrée en jeu : Barth.

STRASBOURG : Schnee – Penguilly, Mayschein, Ehrhard, Rochet ; Hoehe (cap), Grammont, Card (Vavelin, 62), Nell (Mondorf, 71), Nippert (Fuchs, 32), Steinbach.

2018 / 2019

CALENDRIER

2018/2019

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2018/2019

EFFECTIF

2019/2020

TRANSFERTS

2018/2019

STATISTIQUES