Menu

Fil de navigation

Recherche

Patrick Desprez pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Derniers au coup d’envoi,à l’heure d’aller se frotter àdes Canaris guère plus fringants, les Violets doivent prendre le taureau par les cornes, un ou trois points, de la confiance et, in fine, un peu d’air dans les bas-fonds du classement. En sont-ils cap’…

"Si on part là-bas en se disant qu’on va perdre, ça ne sert à rien de prendre l’avion…" Mine de rien, Antoine Kombouaré a durci son discours cette semaine. "à partir du moment où on n’engrange pas de points, enchaîne l’entraîneur téféciste, je ne reste pas les bras croisés. à attendre en disposant les mêmes pions sur le même échiquier. Je cherche au contraire à mettre les joueurs dans les meilleures conditions possibles afin de provoquer le déclic. Tant qu’on n’aura pas gagné un match, à moi de travailler pour trouver les solutions."

Déjà, avant de marquer, les coéquipiers de Max-Alain Gradel seraient inspirés de ne pas en encaisser – de but. Coach Kombouaré le ressasse depuis sa prise de pouvoir en date du 14 octobre. "Ce serait bien de signer un clean-sheet", a-t-il répété vendredi midi. Alors que le dernier remonte à l’été indien du Tef, fin août, et un succès 2-0 sur les Puicards d’Amiens au Stadium. "La parade est technique et tactique, entendu, mais également morale" poursuit l’ancien mentor du Paris-SG qui va pouvoir s’appuyer sur le même axe central que face à l’OM dimanche soir. Un point… charnière évidemment quand il s’agit de stabiliser une défense. De retour aux affaires contre les Olympiens, après sa fracture de la clavicule gauche survenue le 10 août, l’Uruguayen Agustin Rogel a donné satisfaction au Kanak. "Puis-je procéder autrement, s’interroge ’’AK’’. Après, sa copie a été intéressante. Reste à savoir, maintenant, comment il va encaisser la répétition des rencontres."


Gradel recentré, une éventualité

On le surlignait en amont, le tacticien des Violets est à la poursuite de l’efficacité. Dans les deux surfaces de vérité. Derrière, on vient de le voir. Devant où ses hommes n’ont plus scoré depuis 213 minutes (encore, cette réalisation était un csc du gardien lyonnais Lopez), il pourrait rebattre les cartes en repo- sitionnant sous l’avant-centre son capitaine Gradel. L’animation a été testée cette semaine. Mais pas que. L’on se souviendra que la première compo de Kombouaré face à Lille était de cette veine-là : Wesley Saïd ailier et MAG en 9 et demi tournant autour de Koulouris. Bon, cela n’avait pu durer que 13 minutes, la faute à la blessure de Saïd, replaçant l’Ivoirien dans son habituel couloir.

"Les joueurs évoluent où on leur dit. Mais je ne vais pas mettre Max latéral. Je suis dans l’esprit, continue-t-il, d’amener la confiance, rebooster les garçons."

En zoomant sur ce qui a bien marché le week-end passé. "J’ai vu une vraie équipe, avec de l’implication et de la discussion, des efforts consentis les uns pour les autres, se réjouit celui qui a sauvé des affres de la relégation Dijon début juin. Il faut persister et signer. Ne pas rentrer bredouilles, surtout. Et je pense que ce sera une bataille psychologique."


Le grand-huit les sépare

"Eux aussi sont en difficulté, explique Antoine Kombouaré. Sur leurs récentes sorties, il y avait des signes de crispation dans les rangs des Nantais. Attention !, on va souffrir. Car avec un succès, ils rebasculeraient dans le haut de tableau. Ils ont 8 points de plus que nous, également, ils ont été deuxièmes tout le mois d’octobre."

Un dauphin à qui l’entraîneur des Violets doit tout. "J’y ai passé 8 années exceptionnelles. Or une fois qu’on est dans le match, prévient-il, il n’y a pas de cadeau. Je n’ai qu’une envie : soigner mon retour là-bas avec une victoire."

Le meilleur des remèdes, assurément, quand on est malade comme peut l’être le TFC aujourd’hui.

2019 / 2020

CALENDRIER

2019/2020

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2019/2020

EFFECTIF

2019/2020

TRANSFERTS

2019/2020

STATISTIQUES