Menu

Fil de navigation

Recherche

Arthur Tirat, Patrick Desprez pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1Et de 11 ! Toulouse a subi, à Lyon, son 11e revers consécutif en championnat. Après une première période correcte, les Toulousains ont lâché prise, et permettent aux Lyonnais de s’imposer sans forcer.

Capuche sur la tête, regard vers le sol, Matthieu Dossevi était le seul Toulousain à s’arrêter pour répondre aux questions des journalistes, hier, en fin d’après-midi. Quelques minutes plus tôt, les Garonnais venaient de subir leur 11e défaite de rang en Ligue 1 face à des Gones pourtant loin d’être impressionnants. "On leur a posé des problèmes mais c’est la finalité qui compte et on repart avec 3 buts encaissés, analysait Dossevi dans le dédale du Groupama Stadium. Avec le peu de confiance qu’on a, on paye cash nos petites erreurs. Il faut que l’on y croit, qu’on aille chercher ce déclic qui nous manque."


Sans solution

L’éphémère capitaine des Violets tente de rester optimiste… Mais les faits sont là. Hier sur l’impeccable pelouse du Parc- OL, les Téfécistes n’ont pas été en mesure d’inquiéter les Lyonnais. À de nombreuses reprises, les hommes de Zanko se sont retrouvés sans solution (sans idée, même) aux abords de la surface, multipliant les passes latérales et stériles… Au vu de ces difficultés, difficile d’imaginer par quel miracle cette équipe pourrait échapper à l’ascenseur en fin de saison…

Et pourtant, tout n’a pas été noir face à l’OL. À commencer par la solidité et la solidarité qu’a affichée le bloc toulousain en première période. Le trio Sangaré-Koné-Vainqueur tenant la dragée haute aux trois homologues rhodaniens. Le Pitchoun qui disputait son 8e match en élite a su tirer son épingle du jeu. Harcelant constamment le porteur de balle lyonnais ; bien aidé par William Vainqueur, Manu Koné s’est retrouvé dans tous les bons coups.

Enfin, seulement pendant les 45 premières minutes. À l’image de son équipe, il a disparu des radars au retour des vestiaires. Terminé le pressing incessant dans les pieds adverses, tout autant que ses projections vers l’avant qui avaient énormément contrarié le jeu des Gones. Malgré une première période plus que correcte, Manu Koné et ses partenaires ont lâché prise, tendant la joue à Dembélé (71) puis à Toko Ekambi (77) pour se faire punir en fin de partie.

Il y a eu du positif hier dans l’enceinte de Décines, "formidable outil" cher à Jean-Michel Aulas. Denis Zanko (voir ci-contre) et Matthieu Dossevi l’ont répété. Mais le constat est que le TFC n’avance pas.

Samedi prochain, Dossevi et sa bande se rendront à Amiens, pour un match crucial dans l’optique du maintien. Soyons clairs : une défaite en Picardie face à un concurrent direct serait pratiquement synonyme de descente…

 

Les buts

29e : couloir droit, Moreira se fait manger sur un grand-pont d’école signé Maxwel Cornet. L’attaquant lyonnais a ensuite tout le loisir de se présenter seul face à Lovre Kalinic qu’il ajuste du pied gauche (1-0).

71e : après une belle reprise de Marçal à l’entrée de la surface qui oblige Kalinic à se détendre, le défenseur qui a bien suivi l’action remet en retrait pour Moussa Dembélé. Le meilleur buteur de l’OL ne se fait pas prier et crucifie, du droit, le goal toulousain à bout portant (2-0).

77e : Dembélé récupère le cuir dans les pieds de Sangaré à l’entrée de la surface téféciste. Il transmet à Mendes qui, en une touche, trouve Karl Toko Ekambi côté droit. Ce dernier a tout le temps de conclure d’un tir croisé avec l’aide du poteau (3-0).


Reynet, ça ne s'arrange pas

C'était la surprise du chef, samedi soir. L'ancien gardien numéro 1 du TFC, Baptiste Reynet, n'était pas du voyage à Lyon. Ce dernier n'a, semble-t-il, pas encore digéré que la cellule de recrutement engage le portier croate, Lovre Kalinic, afin de prendre sa place. Interrogé à ce sujet, l'entraîneur toulousain Denis Zanko a été très clair : « Psychologiquement, après un échange avec lui, il m'a confié qu'il ne se sentait pas apte à pouvoir assumer la position sur le banc. Ça n'est d'ailleurs pas une position de numéro 2 car il peut rentrer au bout de 5 minutes s'il y a un pépin avec le goal qui démarre. Mais il ne se sentait pas prêt psychologiquement à assumer ça. On reprendra la semaine d'entraînement normalement avec Baptiste et on fera le point avec lui. »

Selon nos informations, un départ de Reynet avant la fin du mercato d'hiver (31 janvier, vendredi prochain) reste à l'ordre du jour.

 

Kalinic, débuts contrastés

Kalinic (4/10).- Ou plutôt… des buts contrastés. Les deux premiers, le nouveau portier téféciste les prend entre les jambes (1-0, 29e ; 2-0, 71e) ; et le dernier rentre avec l’aide du poteau (3-0, 77e). Tandis que "l’armoire à glace croate" (2m01, 96kg) s’est montré plutôt rassurant dans les airs avec des prises de balle sécurisantes (2, 7). On notera également un bel arrêt au-devant de Dembélé (31) qui permet aux siens de rester dans le match au cœur de la première mi-temps, ainsi qu’un dégagement à-propos du pied droit pour lui le gaucher (50). Mais une sortie loin de sa surface, afin de s’opposer à Dembélé encore, beaucoup trop hasardeuse (90+1). En résumé : Première mitigée.

Moreira (3,5).- Copie neutre de la part du titulaire de dernière minute en lieu et place d’Amian, forfait (contusion pied). Revue à la baisse par la naïveté de l’ex-Lorientais, éliminé par un grand-pont de Cornet qui déflore le score (1-0, 29e).

Gabrielsen (5).- Un peu en retard, justement, sur l’ouverture de la marque (1-0, 29e). Sinon, plutôt costaud le roc norvégien. En témoigne son tacle glissé sur Dembélé, décidément, à l’heure de jeu (58). Mais son jeu long aura été déficient à Décines.

Diakité (5).- Moyen, hier. Il n’a pas marqué cette fois – ce n’est pas ce qu’on lui demande, au demeurant. Le Pitchoun a fait le job sans pour autant pouvoir colmater toutes les brèches. Impuissant et désappointé sur la seconde réalisation des Gones, celle qui scelle la défaite (2-0, 71e).

Sylla (3,5).- Pas catastrophique comme lors du naufrage face à Brest au Stadium il y a quinze jours (2-5). Loin d’être fantastique non plus : le Guinéen commence par être pris dans son dos par Cornet (16) – sans conséquence. Puis enchaîne avec une passe dans le zag (29). Moins en danger le reste de la rencontre quand bien même le 3e but vient de son côté (3-0, 77e).

Sangaré (4,5).- Cap’taine Ibra était bizarrement central au coup d’envoi ! à part ça, dans une position de sentinelle, il a amené sa rudesse (jeu de corps gagnant sur Aouar, 45) et aura gratté pas mal de ballons (dans les pieds de Caqueret, 38). A contrario, il en a perdu dans des zones dangereuses : si en première période Moussa Dembélé n’a pas su en profiter (31), après le repos l’ancien du Celtic sera avant-dernier passeur décisif avant Thiago Mendes (3-0, 77e).

Koné (6).- Le meilleur Toulousain de la partie. Il a beaucoup gêné les Lyonnais par son placement entre les lignes et son habileté technique de conservation du cuir dans le petit-périmètre.

Vainqueur (4).- Quelques bonnes remontées, cependant, eu égard au standing du bonhomme, on en attend mieux.

Dossevi (4).- Sans arrêt actif, rarement décisif. Tout le problème de l’ailier togolais. Remplacé par SAïD, de retour après un mois de soins (cheville droite).

Leya iseka (3,5).- Esseulé, certes, mais le jeune Belge n’a pas toujours fait les bons choix (42, à titre d’exemple). Remplacé par KOULOURIS, inoffensif.

Boisgard (4,5).- Positionné flanc gauche, il repiqua souvent intérieur pour participer au jeu. Pas payé. Remplacé par ADLI, gêné dans sa percussion par l’arbitre (90+2) !

 

Qu'est-il arrivé au footballeur lyonnais Martin Terrier victime d'un malaise inquiétant lors de Lyon - TFC ?

Le milieu offensif lyonnais Martin Terrier est sorti du terrain après avoir été victime d'un inquiétant malaise lors du match Lyon -TFC, ce dimanche en Ligue 1.

A la 26e minute de jeu, alors que le score était encore de 0-0, le joueur lyonnais de 22 ans s'est allongé au sol, haletant, avant d'être placé en position latérale de sécurité par les équipes médicales, puis de sortir prudemment sur civière après de longues minutes de soins.

Selon le diffuseur beIN Sports, il a ensuite été pris en charge dans les vestiaires par les médecins, et semblait "aller mieux".
Il a été remplacé par Karl Toko Ekambi, la nouvelle recrue lyonnaise, et le match a repris.

Dans un tweet publié pendant le match, le club affirme que Martin Terrier a été victime d'un malaise vagal, qu'il va mieux et qu'il est conscient.

 

2019 / 2020

CALENDRIER

2019/2020

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2019/2020

EFFECTIF

2019/2020

TRANSFERTS

2019/2020

STATISTIQUES