Menu

Fil de navigation

Recherche

Arthur Tirat pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

La mi-temps était toute proche, dimanche après-midi au Parc-OL. Le chronomètre affiche la 41e minute de jeu et, à cet instant, les Toulousains font le siège du but rhodanien. Les passes latérales s’enchaînent aux abords de la surface sans qu’aucun mouvement, aucun appel ne soit proposé par un des joueurs offensifs téfécistes. Panne d’inspiration, d’idée, qui contraindra William Vainqueur à envoyer une frappe digne d’un U9 qui finira à 20 mètres du but gardé par Tatarusanu.

 

Le constat est sans appel. Si les Toulousains ont montré de belles choses au milieu du terrain et en défense, à Lyon c’est l’animation offensive qui a péché. Les Violets ne sont jamais parvenus à inquiéter l’arrière-garde des Gones. Seulement quatre tirs cadrés, la plupart directement dans les bras du portier olympien. Aligné seul en pointe, Aaron Leya Iseka a été le symbole de cette déroute offensive. Isolé, ce dernier n’a touché que 19 ballons pour deux frappes, dont une cadrée (une reprise écrasée que capte sans problème Tatarusanu, 37e).


« Manque de spontanéité »

Comment expliquer ce manque d’allant ? à la fin du match, il a été fait remarquer à Denis Zanko que ses joueurs semblaient peu inspirés offensivement. Le coach a acquiescé, avant de donner quelques éléments de réponse. « Toute l’équipe a fait beaucoup d’efforts, notamment sur le plan du replacement en défense. Il y avait de longues courses à effectuer et un gros pressing de la part des offensifs. Les joueurs ont ensuite manqué de justesse, de spontanéité, de fraîcheur et de confiance à l’entrée de la surface. »

Si la débauche d’énergie est indéniable (en première mi-temps tout au moins), force est de constater que depuis plusieurs semaines, la ligne d’attaque téféciste « fait la gueule ». Il faut remonter au 7 décembre dernier (défaite à Strasbourg 2-4), pour trouver la trace du dernier attaquant toulousain ayant trouvé le chemin des filets. Il s’agissait de Wesley Saïd. Depuis, si l’on excepte les deux coups de tête du défenseur Bafodé Diakité face à Brest, suite à des phases arrêtées, le TFC n’a pas inscrit le moindre but en L1.


Vite, capitaine Gradel revient

Pourtant sur le papier, on pourrait croire que la ligne d’attaque toulousaine a de quoi inquiéter. Entre Gradel, Dossevi, Koulouris, Sanogo, Boisgard, Leya Iseka ou encore Saïd, le club violet a des arguments… qui peinent à confirmer leur potentiel.

Mais comme il convient de garder espoir pour que le club parvienne à se maintenir, voici une bonne nouvelle. Le TFC devrait enregistrer dans les prochains jours le retour de son capitaine et meilleur joueur, Max-Alain Gradel. Blessé depuis la mi-décembre, l’Ivoirien était jusqu’ici en période de réathlétisation et a repris la course la semaine dernière. Selon nos informations, il devrait participer à l’entraînement collectif dès aujourd’hui. De là à postuler à une place dans le groupe pour Amiens ? Ce n’est pas à exclure, et le secteur offensif toulousain ne demande que ça.


Dimanche à Lyon (défaite 0-3), les attaquants du Téfécé ont semblé plus timorés que jamais. Et le malaise ne date pas d’hier : cela fait un petit moment que ça dure !

 

Quatre jours, deux dossiers chauds

Il va falloir s’activer. La fin du mercato hivernal approche à grand pas et Toulouse n’a pas encore bouclé son marché. Vendredi à minuit, il sera trop tard pour trouver « le milieu de terrain expérimenté » que recherche la cellule de recrutement depuis le mois de décembre. Malheureusement le pouvoir d’attractivité des Violets n’est pas à son paroxysme et le TFC a bien du mal à attirer son sauveur, selon une source proche du club.

Les Garonnais ont donc été contraints de changer de stratégie au milieu du mercato. Si au départ la cellule lorgnait sur un milieu récupérateur français, âgé d’au moins 28 ans et rompu aux joutes de la Ligue 1, les critères ont été quelque peu assouplis.


Le cas Reynet risque d’animer la semaine

Aujourd’hui, le club d’Olivier Sadran tente coûte que coûte d’attirer un milieu expérimenté, qu’importe sa nationalité ou son niveau de connaissance du championnat de France. Une chose est sûre, le profil de Jérémy Gélin (pouvant évoluer en défense ou au milieu) qui a été proposé, n’a pas été retenu. Le joueur étant seulement âgé de 22 ans. Interrogé au sujet de l’arrivée de cette nouvelle recrue, Denis Zanko a préféré botter en touche : « La cellule travaille pour enrôler encore un joueur, mais il ne reste que quelques jours. L’idée c’est d’amener une plus-value au groupe, pas d’amener un élément supplémentaire juste pour faire le nombre. »

Dans le sens des départs, le dossier Baptiste Reynet devrait animer les coulisses du Stadium. Barré par l’arrivée de Lovre Kalinic, l’ancien Dijonnais pourrait rebondir ailleurs d’ici la fin de semaine. À moins que le gardien ne décide de soigner une épaule douloureuse et ne quitte le club l’été prochain (notre édition du 23/01). Il semble en tout cas peu probable que Reynet porte à nouveau le maillot téféciste.

 

2020 / 2021

CALENDRIER

2020/2021

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2020/2021

EFFECTIF

2020/2021

TRANSFERTS

2019/2020

STATISTIQUES