Menu

Fil de navigation

Recherche

Philippe Lauga pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Après son président la semaine dernière, c’était au tour du nouvel entraîneur du TFC, Patrice Garande, de donner sa première conférence de presse. Des mots pour oublier les maux de la saison dernière.

Il s’est assis à la place qui était celle d’Olivier Sadran la semaine dernière. Damien Comolli a gardé la sienne. Mais c’est Patrice Garande qui avait cette fois le pouvoir de convaincre. Trois quarts d’heure plus tard, l’exercice semble concluant. Pas de langue de bois pour débuter. Le nouvel entraîneur s’est engouffré dans le sillage de son président pour la la question piège de la journée : quel objectif pour ce TFC ? : "On veut monter, il faut qu’on ait l’attitude et le comportement qui va avec." a lâché d’emblée Patrice Garande.

La suite ? Une certaine force de persuasion avec des mots, symbolisant une idée forte du management des hommes. Nous ne sommes pas assez au fait des coulisses du football professionnel pour savoir si Patrick Dupraz et lui sont amis, mais nous avons décelé par instants quelques valeurs fortes communes. Ainsi, quand il a évoqué sa manière d’effacer le syndrome Stadium : "Lors de mon premier entraînement et mon premier discours, j’ai mis les joueurs au milieu de la pelouse du Stadium. Parce que la vérité vient toujours du terrain. Et je leur ai dit : c’est là que ça s’est passé et c’est là qu’on va remonter. Pour eux, c’est un lieu de souffrance mais je veux que ce soit un lieu de souffrance pour les adversaires. Il faut qu’ils se réapproprient ce stade avec des pensées positives."

Parce qu’une saison en enfer ne peut pas s’oublier d’un coup de baguette magique, l’entraîneur a tenu à mettre des mots sur les maux : "C’est toujours dans la tête que ça se passe. Pour partir sur un nouvel objectif, il faut faire un deuil de ce qui s’est passé. Chaque joueur a pu exprimer son ressenti. Et ne pensez pas qu’il y ait un seul joueur qui s’en foute d’être descendu en Ligue 2.Il faut transformer certains joueurs. Un joueur, ce n’est pas un robot. Il faut trouver le petit ressort qui fait que le joueur sera différent de ce qu’il était la saison dernière."

En arrivant à Toulouse, Patrice Garande a bien compris que l’opération reconquête passait également par les virages du Stadium. Il n’a donc pas manqué l’appel aux supporters violets : "Je sais qu’ils ont souffert. Mais aujourd’hui, on ne peut pas le faire sans eux. Il faut qu’entre l’équipe et les supporters, il y ait une osmose et c’est à nous de les amener avec nous."

Le chemin de la reconquête ainsi balisé, place désormais au terrain et aux résultats sportifs attendus. Car selon l’expression de Patrice Garande, "Toulouse est un club de Ligue 1 qui va jouer en Ligue 2."


Encore du turn-over face à Pau

Le TFC jouera son deuxième match amical, vendredi à Saint-Gaudens (19heures) contre Pau. Comme face à Sète, Patrice Garande fera jouer tout le monde 45 minutes avant d’augmenter la cadence et de s’orienter vers un groupe type au fil des rencontres. A savoir une heure contre Bordeaux et Rodez. Face à Niort, pour la dernier match de préparation, Patrice Garande composera un groupe type pour se mettre dans la configuration de la première journée face à Dunkerque (22août).

2020 / 2021

CALENDRIER

2020/2021

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2020/2021

EFFECTIF

2020/2021

TRANSFERTS

2020/2021

STATISTIQUES