Menu

Fil de navigation

Recherche

Patrick Desprez pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Le TFC s'est incliné 2-1 ce samedi contre Niort, malgré quelques belles opportunités. Le club toulousain termine ainsi sa préparation sur une défaite. Les Violets ont oublié de jouer en première mi-temps.

Il faudra encore attendre… pour voir le Téfécé regoûter aux joies du succès qui le fuit ainsi, nous le rappelions en présentant cette quatrième et ultime rencontre amicale de l’été, à près de dix mois. Une éternité en sport et en particulier au foot. C’était le 30 octobre 2019 à… Niort. Décidément !

En attendant l’ouverture du championnat samedi prochain au Stadium face à Dunkerque (15h, beIN1), tirons les leçons de ce revers qui succède, ne l’oublions pas non plus, à trois nuls plutôt de bonne facture (3-3 vs Sète/Nat., 2-2 devant Pau/L2, 0-0 contre l’ennemi Bordeaux).

VDB, première. Un port de balle altier, du jeu simple à une touche. Avec le numéro 14, comme pour tout footballeur hollandais qui se respecte, Branco van den Boomen a fait ses grands débuts sous ses nouvelles couleurs, hier dans la touffeur du vignoble aquitain (30°C au coup d’envoi). L’avant-dernière recrue – l’attaquant ivoirien Vakoun Bayo qui avait fait le déplacement et était en tribunes, a signé mercredi – est montée progressivement en régime dans la partie (gentille contestation arbitrale, 58 ; demi-volée au-dessus, 67), pas aidé il est vrai par le premier acte de son équipe, émaillé de beaucoup trop de déchets…

L’axe, du mal. Et donc, de deux erreurs fatales pour autant de buts concédés. Alors que, paradoxalement, sauf peut-être sur les corners (une lacune déjà visible la saison dernière chez les Garonnais), la défense et en particulier la charnière centrale fut plutôt à son aise. Tandis qu’à gauche nonobstant Sylla parti, et outre l’alternative Amian, Diarra semble être passé devant Goncalves. À suivre.

Mi-temps (presque) salvatrice. Bloc plus haut, plus agressif, davantage de communication : la seconde période n’eut, pour le Tef, plus grand-chose à voir. Il est à parier que le coach-adjoint, Yves Bertucci, eut les mots qu’il faut pour recadrer son XI. Métamorphosé ou pas loin. « Je les ai un peu secoués à la pause », concèdera le technicien du jour, en lien direct avec l’entraîneur Patrice Garande resté dans la Ville rose en quatorzaine pour cause de coronavirus. « Les garçons vont comprendre ce que c’est la L2 ! » conclut Bertucci.

Des ailes, des promesses. Avec la blessure de Saïd et le départ de Gradel, on avait hâte de connaître les locataires des flancs : Ngoumou à droite et Antiste à gauche se sont montrés particulièrement actifs. Le « droitier » en frappant l’équerre (80), son alter ego en réduisant le score (60). Pas assez certes, encourageant au demeurant.


Koné bientôt prolongé ?

Les Américains le répètent depuis le rachat du club : ils parient sur le potentiel téféciste. En clair, ils comptent s’appuyer sur le Centre de formation, une référence (8e national au dernier classement FFF établi en juillet), pour remonter. Ce qui signifie, donner du temps de jeu aux pousses violettes. Parmi celles ayant explosé la saison passée, Manu Koné (19 ans) apparaît en première ligne. Et le discours présidentiel est clair : le milieu relayeur qui attire forcément les convoitises, ne partira pas – à moins, naturellement, d’une offre qui ne se refuse pas. Toujours selon nos informations, une prolongation du joueur,en contrat jusqu’en 2022, serait d’ailleurs dans les tuyaux…

 

2020 / 2021

CALENDRIER

2020/2021

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2020/2021

EFFECTIF

2020/2021

TRANSFERTS

2019/2020

STATISTIQUES