Menu

Fil de navigation

Recherche

Patrick Desprez pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Le chiffre est abyssal : 320. C’est le nombre de jours qui séparent le match, aujourd’hui, de la dernière victoire en date du Toulouse Football-Club remontant au 30 octobre 2019. En Coupe de la Ligue, pour le compte des 16es de finale, à Niort (2-1). On cause toutes compétitions confondues, donc on inclut les rencontres amicales. Ce qui nous donne : 21 défaites et 4 nuls. Pas besoin de dessin ni de long discours pour cerner l’étendue du chantier…

En championnats, les Violets qui restent sur deux premiers revers étonnants pour leur retour en L2 dix-sept ans après – 0-1 contre le promu Dunkerque en ouverture du bal et 3-5 à Grenoble –, n’ont plus gagné depuis le 19 octobre face à Lille au Stadium (2-1, 10eJ de L1). Forcément, ça trotte dans les têtes…


Garande a mis les points sur les "i"

"Il y a une problématique que vous connaissez tous et qu’on ne peut occulter, concède sans détour Patrice Garande : on est descendus ; tout un travail psychologique reste à effectuer. Lorsque je suis arrivé, poursuit le nouvel entraîneur haut-garonnais, avec le staff on a beaucoup rassuré les joueurs car ils avaient besoin d’exorciser la saison passée. Maintenant, il s’agit de sortir de son confort. Car, qu’on le veuille ou non, c’est la réalité : 90% du groupe était déjà là l’an dernier. Et si le club est en L2, ils ont une responsabilité. Ils ne la portent pas eux seulement, mais ce sont quand même eux les acteurs qui étaient sur le terrain. Un sportif, un homme plus généralement, doit toujours assumer ses actes. Voilà où on en est à l’instant présent."

Autrement traduit, même sans lire entre les lignes : Garande a musclé son discours. Il ne dit pas le contraire : "Ce matin, j’ai fait un point avec les attaquants. Franchement, lorsque je vois l’attitude de certains devant le but, je ne peux pas laisser passer… Dorénavant, reprend le coach, j’y vois plus clair. J’ai 31 gars sous la main, c’est largement suffisant ; je suis à même de prendre des décisions : à commencer par convoquer des éléments qui sont vraiment impliqués dans le projet TFC de remontée."


Regardez bien les 2 premières minutes

Ah, le mercato show… "Le footballeur est un être humain, précise ’’PG’’, qui peut être contaminé par ce qu’on lui fait miroiter ou par les envies qu’il nourrit."

Pas-dedans, donc ; pas saignants non plus les Toulousains : trop timorés la première journée, submergés le week-end d’après. Leadership en berne, quoi. "Une équipe, oui, c’est ça : deux-trois cadres qui parlent, replacent, montrent l’exemple. On ne va pas se mentir non plus : beaucoup de joueurs ne sont pas à leur niveau. On peut faire beaucoup mieux, on attend beaucoup plus d’eux. On manque singulièrement d’agressivité – que ce soit dans les duels, directs, ou à la récupération sur les seconds ballons. Nous sommes clairement déficitaires dans le domaine, alors que mon effectif sait s’y prendre. Il l’a prouvé par intermittences au cours de nos deux revers."

"Ce n’est pas compliqué, schématise Patrice Garande, pour moi le déroulé d’une partie est la conséquence des deux premières minutes de jeu. Si vous gagnez le premier combat, vous êtes parés ; si vous le perdez, ça met en confiance l’adversaire et vous, vous ramez… Ensuite, il y a les faits de jeu."

Comme les corners. Rappelons pour ceux qui auraient raté le début du feuilleton que le Tef a encaissé 4 de ses 6 buts suite à des coups de pied arrêtés (1 centre après coup franc vs l’USDL, 3 corners fatals sur la pelouse du Stade des Alpes). "Il faut être méchants, assène l’ancien mentor de Malherbe, on doit avoir cette rage de ne pas être pris en défaut." Pour débloquer – enfin – le compteur points. Dans un rendez-vous à pression. "Je ne veux pas que les garçons soient inhibés. Par contre, moi, le fait de tout jouer sur 90min, c’est ça qui me plaît."


Un cas de Covid chez les Sochaliens ?

"Un joueur risque d’être absent pour coronavirus."C’est l’entraîneur des Lionceaux en personne, Omar Daf, qui a révélé l’"affaire" hier après-midi. Testé positif vendredi matin selon le process désormais habituel, le joueur en question a été soumis à uneanalyse sérologique et refait un test PCR dont les résultats seront connus aujourd’hui.En attendant, il a été logiquement placé en isolement. Son identité n’a pas été divulguéemaisil s’agirait d’un titulaire ayant joué les deux premières journées.ànoter que la tenue de la rencontre n’est pas menacée, le nouveau protocole daté au 4septembre, élaboré en lien avec les pouvoirs publics, précise que"le match est maintenu tant que 20 joueurs (dont un gardien) sur un effectif de 30 sont négatifs".

2020 / 2021

CALENDRIER

2020/2021

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2020/2021

EFFECTIF

2020/2021

TRANSFERTS

2019/2020

STATISTIQUES