Menu

Fil de navigation

Recherche

Sacha Tisic et Théo Faugère pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Le TFC s'est imposé in extremis 2-1 face à Niort ce samedi 28 novembre au Stadium, malgré une ouverture du score concédée tôt dans le match. Toulouse remonte provisoirement à la cinquième place de Ligue 2 avec 19 points, avant les autres matchs de la 12e journée.

Fin de série pour les hommes de Patrice Garande. Après deux matchs sans succès, le TFC renoue enfin avec la victoire ce samedi 28 novembre en disposant difficilement des Chamois Niortais au Stadium 2-1. Niort ouvre le score très rapidement, à la septième minute, par l'intermédiaire d'une tête du buteur maison Pape Ibnou Ba...mais le TFC réagit deux minutes plus tard, et égalise grâce à Branco Van den Boomen d'une frappe lointaine. Rhys Healey délivre ses partenaires à la 79e grâce à une frappe splendide. Le Britannique inscrit là son premier but avec le Tef' pour sa première titularisation.

Outre une victoire soulageante, et les trois points engrangés, les 60 premières minutes toulousaines ne peuvent pas être suffisantes pour jouer le haut de tableau en Ligue 2. Pendant une heure, les Violets se sont montrés apathiques, ne proposant que peu de mouvements, et subissant les assauts répétés de Ba et Joseph Mendes sur le front de l'attaque.

Le TFC rentre aux vestiaires à la pause avec un but concédé, mais ne doit son salut qu'au manque de réalisme de Niort. La réalisation de Rhys Healey vient davantage d'un éclair du joueur face au but, que d'une séquence collective construite. Il faut dire que le système de jeu en 4-3-3 n'a pas aidé le TFC, qui a mis du temps à s'y acclimater dans cette rencontre.

L'homme du match : Van den Boomen

Patrice Garande avait décidé de faire tourner pour cette partie, et Van den Boomen a donc suppléé Brecht Dejaegere dans le XI de départ. Pari gagnant, puisque le Néerlandais est impliqué sur les deux buts. Sur le premier, après un service de Steven Moreira dans l'axe, Van den Boomen enroule une frappe à mi-hauteur se logeant dans le petit filet du portier de Niort, Mathieu Michel. Sur le second, il est passeur décisif et offre un caviar entre les lignes à Healey, qui n'a plus qu'à terminer le travail.

Même si par moments, le Néerlandais s'est montré plutôt discret, laissant les prérogatives à Manu Koné, remuant dans le cœur du jeu, sa qualité de passe et de frappe a fait la différence. Son pied est la principale raison de sa venue sur les bords de Garonne..et il offre ce samedi trois points importants aux Violets dans la course aux premières places.

L'homme de l'ombre : Manu Koné

Quand ses partenaires avaient la tête sous l'eau, et qu'ils subissaient les assauts répétés des Niortais, Koné a fait les efforts pour ressortir les ballons. Seul Toulousain à se mettre en évidence au milieu de terrain pendant 60 minutes, il a mené les rares franches occasions des Violets.

Sa technique et sa vivacité ont permis au TFC de ne pas perdre trop lourdement la bataille du milieu de terrain en première période. Malgré ses bonnes intentions, Koné est resté bien esseulé dans l'axe, sans réelle solution pour faire progresser le ballon.

L'inquiétude : la charnière centrale

Préféré à Anthony Rouault, Bafodé Diakité n'a pas franchement marqué des points face aux Chamois Niortais. S'il n'a pas été particulièrement mis à la faute dans ce match, il ne s'est pas non plus montré rassurant. Même son de cloche pour son comparse Ruben Gabrielsen, fautif sur l'ouverture du score de Ba.

Six buts encaissés en trois matchs, l'addition est salée, et elle pourrait conduire Patrice Garande à réfléchir à d'autres options. Comme celle d'aligner pour la première fois ensemble les deux "Pitchouns", Rouault et Diakité. Une piste compromise pour l'heure au regard du statut de Gabrielsen, mais qui pourrait se préciser si les prestations défensives continuent à être aussi fébriles.


Les réactions

Sébastien Desabre, coach des Chamois Niortais : "Nous sommes frustrés par cette défaite, nous aurions pu faire mieux au vu de la physionomie du match. Ça ne s'est pas joué à grand-chose. Il faut féliciter le TFC, qui y a cru jusqu'au bout, mais c'est un match qui aurait pu basculer dans les deux sens. Le tournant de la rencontre est sans doute cette occasion de Mendes (71e minute) qui ne termine pas au fond..."

Patrice Garande, coach du Toulouse FC : "C'est une victoire qui fait du bien! J'aime ces victoires dans la douleur, elles scellent le groupe. Bon, il ne faut pas que ce soit tous les week-end comme ça... On savait que ce serait dur, et j'ai aimé la réaction de l'équipe après une première période difficile. L'objectif du match, c'est ce que j'avais dit aux joueurs, c'était de recréer une dynamique. Aujourd'hui, nous sommes dans les clous pour refaire une série positive."

 

Le banco de van den Boomen

Dupé (4/10).- Peu de boulot pour lui, hier. Il aurait sans doute pu sortir de manière plus autoritaire sur l’action du but niortais.

Amian (3).- Passif sur le but de Ba, trop tendre dans les duels malgré quelques bons retours.

Diakité (3).- Avec ses complices de la défense, ils se sont trop souvent regardés, laissant les deux attaquants niortais dans un fauteuil. Quand il a voulu faire le ménage, il est passé devant Gabrielsen et a remis l’action niortaise en route (52). Un retour difficile pour lui.

Gabrielsen (3).- Trop tranquille dans la relance, il aurait pu être à l’origine d’un but d’anthologie de Mendes, mais le ciseau de l’attaquant est passé à côté (71). Globalement très fébrile.

Moreira (3).- Le passage à quatre défenseurs ne lui rend pas service… Trop de lacunes défensives, hier, et des erreurs techniques gênantes. Il aurait pu marquer, mais a trop temporisé face aux cages (59).

Spierings (4,5).- Il a su élever son niveau de jeu après un décrassage en première période.

Koné (6).- Quand l’équipe a du mal, elle peut toujours compter sur ses chevauchées pour se mettre dans l’avancée. Un régal quand il a le jeu face à lui. Maintenant, il faudra penser à appuyer ses frappes.

Van Den Boomen (7).- Un amour d’enroulé dans le soupirail pour égaliser, un délice d’ouverture pour gagner ce match compliqué. Van den Boomen a fait sauter la banque, en plus d’avoir livré une prestation très correcte dans le placement et dans l’orientation du jeu. Remplacé par ROUAULT (81).

Adli (5).- Comme Koné, il fait partie de ces joueurs qui peuvent mettre tout le monde dans l’avancée par une course. Encore un peu tendre, mais pas avare d’efforts. Remplacé par DEJAEGERE (81), dans un autre style.

Healey (6).- Peu servi en première, il a montré son sang-froid devant le but en fin de match. Il ne lui a pas fallu grand-chose, et c’est tant mieux.

Antiste (3).- Mais où est-il passé ? Remplacé par BAYO (67), pinceaux emmêlés.



2020 / 2021

CALENDRIER

2020/2021

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2020/2021

EFFECTIF

2020/2021

TRANSFERTS

2020/2021

STATISTIQUES