Menu

Fil de navigation

Recherche

Patrick Desprez, T.F. pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

La croisée des chemins. Au pied du mur. Face à la montagne. Du pareil au même : quelle que soit l’expression, l’impression est identique. C’est maintenant que ça se joue : pas hier, ni demain mais bien aujourd’hui pour reprendre la célèbre tirade de Pascal Dupraz dans le vestiaire du stade Raymond-Kopa, avant que le TFC ne sauve sa peau en L1 face au SCO Angers en cet historique 14 mai 2016 (victoire 3-2 et maintien validé).


"Je ne suis pas devin, mais…"

Cinq ans plus tard, ça passe vite, on parle à nouveau de L1 ; en revanche de montée, pas de descente. "Pour moi on est entré dans le money-time", considère Patrice Garande – ami par ail-leurs de Pascal Dupraz. Décidément, l’ironie du ballon rond… "Je ne suis pas devin, cependant je ne serais pas étonné de différences sur les deux-trois matchs qui arrivent. Pour pouvoir l’envisager positivement de notre part, poursuit l’entraîneur téféciste, il faut déjà que nous fassions le boulot. Concentrons nous sur nous-mêmes, nos contenus, nos comportements. Contre les Chamois, nous n’avons pas eu l’image d’une équipe qui voulait remporter la rencontre. Enfin, en première mi-temps. Alors que si vous gagnez, l’occasion fera le larron ; il n’y a qu’à regarder la dernière journée où tous les membres du Top 4 ont perdu [en sus des Violets, 3es, dans les Deux-Sèvres 0-1 ; le leader Troyes à Amiens 1-3, le dauphin Clermont à Nancy 0-1, le 4e Grenoble au Paris FC 0-2]. C’est clair : on a raté le coche de mettre une pression sur nos adversaires." Et les coéquipiers de Gabrielsen seraient inspirés de ne plus faire de sorties de route.

"Je ne vais pas dire qu’on est dans l’urgence, surligne ’’PG’’ ; maintenant, à chaque match qui passe, on a moins de temps, d’opportunités de se rattraper le cas échéant. C’est arithmétique, on se rapproche de la fin. Quand il reste 20 journées, si tu perds… Or là, à huit encablures du bais-ser de rideau, le couperet te guette."


Inspirez, respirez

L’ancien coach de Malherbe avec qui il a connu l’accession en 2014, répète à l’envi que cela va se jouer sur un plan psychologique. "C’est pour ça que la trêve, la dernière, était nécessaire afin d’apporter de la fraîcheur à tous les niveaux."

On le rappelle : le TFC est en nette baisse de régime depuis le début du mois de février avec un bilan comptable le "plaçant" au 11e rang du classement. Dans le détail, cela donne : 8 matchs, 4 défaites, 1 nul, 3 victoires. Tandis que dans le camp d’en-face, les visiteurs lorrains sont la formation du moment, surfant sur 4 succès d’affilée, dont les 2 derniers, excusez du peu, à l’Estac, fessé 1-5, et face à Clermont Foot, vaincu à la sirène 0-1.


Garcia vise la passe de trois

De là à taxer la bande de Jean-Louis Garcia de coupeur de têtes, il n’y a qu’un crampon que le technicien nancéien s’est au demeurant imaginé franchir en soirée. "Je ne sais pas si un pensionnaire du championnat a déjà battu les trois premiers à la suite, c’est un défi énorme que l’on a très envie de relever. ça booste les garçons, ils sont à bloc !"

D’un autre côté, si on s’intéresse aux stats, le Toulouse FC est loin d’être perdant puisque l’ASNL n’a tout simplement jamais triomphé sur l’île du Ramier en 22 confrontations (12D, 10N). Un signe au sortir de l’hiver ? Après mars (un point/match), ça repart ? Toulousains, vous avez 90 minutes.

Nancy sans son meilleur buteur samedi au Stadium

L'AS Nancy Lorraine, qui se déplace au Stadium de Toulouse ce samedi 3 avril, sera privé de son meilleur buteur, Mickaël Biron, positif au Covid-19.

Bonne nouvelle pour le Toulouse FC, qui affronte Nancy ce samedi 3 avril au Stadium 31e journée de Ligue 2 dans un match déterminant pour la montée en Ligue 1. L'ASNL, équipe en forme du moment, qui a battu le leader Troyes 5-1 puis son dauphin Clermont 1-0 lors des deux dernières journées, a communiqué son groupe pour affronter les Violets, 3es du classement. Et les "Chardons" seront privés de leur meilleur buteur, Mickaël Biron, auteur de 12 buts cette saison. L'attaquant de 23 ans a en effet été testé positif au Covid-19 et ne sera pas du voyage, resté à l'isolement en Lorraine. Les Nancéiens seront également privés de Sega Coulibaly et Warren Bondo.

Côté toulousain, Steven Moreira, suspendu, sera absent, tout comme Nathan Ngoumou, blessé aux ischios, et Wesley Saïd, qui retrouve progressivement le rythme après sa blessure aux ligaments croisés l'été dernier. Troisièmes, les Toulousains peuvent ce samedi revenir à hauteur du leader Troyes, qui compte trois points d'avance, et passer devant Clermont, qui compte, comme eux, 55 points.

2020 / 2021

CALENDRIER

2020/2021

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2020/2021

EFFECTIF

2020/2021

TRANSFERTS

2020/2021

STATISTIQUES