Menu

Fil de navigation

Recherche

Philippe Alary pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Contenu dans sa propre moitié de terrain, dans l’incapacité de ressortir des ballons propres susceptibles d’être négociés sous forme de jeu direct dans la profondeur, Yzeure ne pouvait que se retrouver, tôt ou tard, au point de rupture. Clin d’œil du destin, Sophie Rougé, "sonnée" quelques minutes par un ballon reçu en pleine figure, assomme à son tour à sa manière l’arrière-garde bourbonnaise. Et ce, d’une splendide frappe enroulée du gauche qui entre avec l’aide du poteau : 1-0. Symbole du marasme offensif visiteur, ce penalty obtenu par Gbedjissi et manqué par Ou Mahi (40). Si l’ancienne Guingampaise se rachète un peu plus tard, c’est en grande partie grâce à l’aide bien involontaire de la gardienne locale qui ne peut contrôler la trajectoire du corner tiré côté gauche (1-1).

Heureuse ou pas, l’égalisation en question marque le début d’une bonne période mais la vigilance d’Inès Souifi n’est jamais prise en défaut et la tendance, un moment favorable à des Yzeuriennes il est vrai assez athlétiques, se rééquilibre.

Après avoir fait le dos rond et montré son sens tactique, le TFC en fait de même avec ses ressources, physiques et mentales. Avec Anaelle Lecocq pour glisser sous le ventre de Laura Prieur (2-1). Moins d’un quart plus tard, Lina Khelif expédie en pleine lucarne un formidable coup franc synonyme de break définitif : 3-1. Les finalistes de la dernière édition en date de la Coupe de France auront pourtant l’opportunité de réduire l’écart suite à ce nouveau penalty accordé par Romy Fournier. Et voilà que le montant qui s’était fait le complice de Rougé sur l’ouverture du score vient à la rescousse de Souifi pour repousser la tentative de Christine Manie ! De là à dire que le suave parfum de la violette n’a pas fini d’embaumer les pelouses…

2022 / 2023

CALENDRIER

2022/2023

CLASSEMENT

2022/2023

EFFECTIF

2022/2023

SELECTIONS

2022/2023

TRANSFERTS

2021/2022

STATISTIQUES