Kévin Carrière pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Le Toulouse Football Club recevait le Stade de Reims à 15h pour le compte de la 7e journée de Ligue 1. Les Toulousains ont globalement dominé cette rencontre et s'imposent logiquement (1-0).

 

Le film du match

31': but de Zakaria Aboukhlal. L'ailier marocain est bien servi en profondeur, dans la surface rémoise, par un remuant Farès Chaibi. Aboukhlal conclut d'une jolie frappe croisée du pied gauche, qui trouve le petit filet de Patrick Pentz. 1-0 TFC.

60': carton rouge pour Reims. Le latéral Rémois, Alexis Flips, dans une position de dernier défenseur, tacle Zakaria Aboukhlal qui partait seul dans la profondeur.


Les supporters du TFC au rendez-vous

Malgré un relatif mauvais début de saison, les supporters toulousains ont encore répondu présents cet après-midi. Si le Stadium n'était pas plein comme face au PSG, ils étaient tout de même plus de 22 000 en tribunes pour encourager les hommes de Philippe Montanier.


Une grosse entame de match

Un peu comme à son habitude depuis le début de saison, les Toulousains ont très bien commencé la rencontre. Au milieu de terrain, Branco van den Boomen et Stijn Spierings dominent leurs homologues rémois et le TFC exerce un pressing haut qui gène les visiteurs. Le Pitchoun Farès Chaibi se crée notamment deux grosses occasions dans le premier acte mais c'est finalement Zakaria Aboukhlal, qui récompense la domination toulousaine. La seconde période a été beaucoup plus compliquée malgré la supériorité numérique.


Zakaria Aboukhlal très remuant

L’attaquant marocain a été le Toulousain le plus remuant. Il a multiplié les appels dans la profondeur, n’hésitant pas à quitter son couloir droit. C’est d’ailleurs lui, qui bien lancé dans la profondeur, provoque le carton rouge d’Alexis Flips à la 60’. Le TFC aura besoin d'un Aboukhlal comme cet après-midi tous les week-ends car avec les absences de Ratao et Healey, l'attaque est décimée.


Les enseignements du match

Après trois défaites consécutives et deux matchs sans trouver le chemin des filets, le TFC a mis fin à ces deux séries face à Reims. Avec ce succès acquis, les Toulousains décrochent leur premier succès de la saison au Stadium et s'éloignent de la zone rouge (provisoirement 11e). Prochain rendez-vous pour les Violets, un déplacement périlleux à Lille samedi 17 septembre, à 21h.

 

"Cela fait du bien, on l’attendait cette première victoire" à domicile, réagit Moussa Diarra après la victoire contre Reims

 

Le TFC a mis fin à sa série de trois défaites consécutives en championnat en s'imposant ce dimanche face au Stade de Reims (1-0).

Moussa Diarra (au micro de Prime Vidéo) : « Cela fait du bien, on l’attendait cette première victoire (ndlr: à domicile). On aurait pu l’avoir à deux reprises face à Lorient et face à Nice mais l’avoir aujourd’hui c’est quelque chose de positif pour nos supporters. Il y a eu des matchs où l’on avait beaucoup plus de maîtrise mais on avait manqué de finition, aujourd’hui on en a eu même si l’on peut en avoir plus encore. Ce qu’on va retenir ce sont les trois points, la manière on l’aura à d’autres matchs, je l’espère. »

 Branco van den Boomen (au micro de Prime Vidéo) : « C’est le premier match que l’on gagne à la maison cette saison et je pense que c’est spécial pour nos supporters. C’est très important. On a eu des contre-attaques en supériorité numérique et si on marquait le match était terminé. On joue Lille au prochain,cela va être dur mais on va là-bas pour gagner. Le manque d’expérience et la chaleur expliquent la moins bonne deuxième mi-temps, c’était difficile de jouer. On a bien pressé en première mi-temps, on a eu 2-3 occasions grâce à ça. Farès (Chaibi) a très bien joué en première mi-temps. »

Philippe Montanier (au micro de Prime Vidéo) : « Bizarrement quand on gagne tout va bien. On a eu un manque de maîtrise en deuxième mi-temps et à cause de nos trois défaites consécutives, l’équipe est moins sereine. Nos attaquants auraient pu nous soulager un petit peu plus vu les occasions que l’on a eues. On a eu des matchs comme cela la saison dernière mais à chaque fois on arrivait à breaker sur un contre, ce que l’on n’a pas réussi à faire et du coup on a été sous pression jusqu’à la fin. Il nous manque la justesse technique, c’est ce qui nous faut défaut en ce moment. Le terrain nous a empêchés d’avoir une certaine maîtrise. On est surpris, il était si parfait lors du dernier match. »