Menu

Fil de navigation

Recherche

Théo Faugère pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Un nouvel errement défensif a conduit Toulouse à la défaite, mardi à Valenciennes. Trois nouveaux points envolés qui rappellent le talon d’Achille du Tef depuis le début de saison.

Une glissade à Rodez, deux hommes qui oublient de se parler à Valenciennes, et au bout du compte, six points perdus. Battu à chaque fois 1-0, Toulouse est rentré de ses deux derniers voyages fanny, la faute à un manque de réalisme et à deux buts casquette, qui commencent à légèrement obscurcir l’avenir radieux qu’apercevaient les Violets après un mois de janvier et une première partie de février parfaitement négociés.

 


Erreurs à l’ancienne

Mardi soir en conférence de presse, un Patrice Garande dépité semblait se rejouer pour lui-même ce qu’il n’arrivait toujours pas à s’expliquer : "Il n’y a rien qui nous gêne, on est tout seuls. Je ne sais pas s’ils (Dewaest et Spierings) se parlent. Le ballon n’est même pas fort, il est anodin, il n’y a pas d’adversaires autour." Quelques minutes plus tard, le capitaine Kelvin Amian parlerait d’être "plus méchant devant les deux buts" et de l’obligation de "ne plus laisser passer des buts comme ça." Mais cela fait déjà beaucoup pour le TFC.

Extrêmement fragile derrière en début de saison, particulièrement sur coups de pied arrêtés, Toulouse avait déjà laissé s’envoler de précieux points lors de la phase aller, à Grenoble par exemple, où face à Valenciennes, déjà.


Des hommes qui doutent

À quelques jours du départ pour le Nord, Patrice Garande se félicitait d’avoir réussi à gommer en partie ces errements défensifs. Mais ils n’ont finalement jamais vraiment disparu, et le chantier de la défense n’a jamais vraiment été clos. Si le technicien a trouvé son système de jeu à trois défenseurs centraux, auquel il ne déroge presque jamais, les hommes, eux, valsent. D’un Diakité qui ne transpire pas la confiance en lui, et auquel Garande a préféré Rouault mardi soir, à un Gabrielsen trop souvent absent pour faire taire les interrogations à son sujet, aucun vrai taulier ne se dégage pour épauler Kelvin Amian, capitaine bis et seul à atteindre une certaine régularité cette saison.

Recruté cet hiver, Sébastien Dewaest semblait pouvoir prétendre à ce rôle. Mais le Belge peine lui aussi à s’imposer et enchaîne les prestations peu rassurantes. Au Hainaut encore, au-delà du but valenciennois, l’ancien de La Gantoise a plusieurs fois joué avec le feu.

Mis bout à bout, sautes de concentration et buts gags commencent à se voir. Toulouse pointe à la 8e place du classement des défenses, avec 31 buts encaissés. Troyes et Clermont n’en ont pour leur part concédé que 22 et 16.

"À la fin de la saison, la différence se fera sur l’efficacité… Offensive et défensive", analyse Patrice Garande. Le TFC doit encore travailler.


Himeur signe trois ans

Habitué des entraînements avec le groupe professionnel du TFC depuis un an et demi, Thomas Himeur touche enfin son but. Le gardien de but âgé de 20 ans vient de parapher son premier contrat pro d’une durée de trois ans, qui sera effectif au mois de juillet.Il est désormais lié au club violet jusqu’en juin 2024.Grâce à cette signature, le TFC prépare l’avenir. Mauro Goicoechea, le gardien uruguayen au TFC depuis 2015 arrive en fin de contrat en juin et ne sera pas reconduit. Thomas Himeur arrivera en juillet en position de quatrième gardien, derrière Maxime Dupé, Isaak Pettersson et Florentin Bloch.

2020 / 2021

CALENDRIER

2020/2021

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2020/2021

EFFECTIF

2020/2021

TRANSFERTS

2020/2021

STATISTIQUES