Menu

Fil de navigation

Recherche

J. Ca. pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Un air de déjà-vu. Première mi-temps insuffisante, seconde période pas assez renversante. Et ce n’est pas que pour la rime : les protégés de Garande n’en ont pas suffisamment fait avant les citrons pour espérer l’emporter, ramener ces si précieux trois points qui leur auraient permis de voir la vie en rose. On récapitule : en cas de succès, les Téfécistes auraient talonné le leader troyen en nette baisse de régime, revenant à un petit point ; en même temps qu’ils auraient assuré un léger matelas sur leurs poursuivants grenoblois (3es) et clermontois (4es), les reléguant à 4 et 5 longueurs. Las, toute ressemblance avec… vous connaissez la chanson, n’est que pure coïncidence.

Sinon, la rencontre à proprement parler ?


Pourtant, le départ…

Après un quart d’heure initial enfin à la hauteur des espérances de Patrice Garande, qui avait insisté en avant-match sur le fait de soigner l’entame, les Toulousains ne vont pas être payés en retour. Car reculant et, après une première alerte signée Livolant qui enlevait trop son tir, ils se retrouvent menés suite à une perte dans l’entrejeu (1-0, 28e). Après, pas forcément immérité pour des Guingampais, qui, dans leur 4-1-4-1 compact, s’appliquent (et réussissent, au demeurant) à réduire les lignes de passe. Mettant,surtout, un impact gênant apparemment les coéquipiers de Gabrielsen. "On a eu du mal dans les duels", reconnaîtra le coach des Violets.

Bref, on en est déjà à se dire que, décidément, le Téfécé n’y arrive pas hors de ses bases depuis le mois de février avec, rappelons-le, un médiocre bilan d’u- ne unité récoltée sur 15 possibles loin du Stadium. Alors qu’à la maison, le club de la Ville rose reste sur une série autant impressionnante de 3-2, 3-0, 3-0, 4-0, 4-1. Domicile jour, extérieur nuit en somme.

Mais, c’est sans compter sur la force de caractère de Toulouse qui est toujours aussi enclin à réagir et, finalement, ne met que dix minutes à égaliser (1-1, 38e). Là aussi, assez logique puisque Koné s’est joliment essayé au-dessus (20) et que, dans la minute suivante, Antiste avait fait apprécier son entente avec Healey. Rhys, l’attaquant qu’on n’avait pas vu, sauf pour marquer donc sa 11e ralisation de la saison. C’est ce qu’on appelle un buteur…

Healey, on va le retrouver à 12min de la fin des débats dans l’un si ce n’est LE point chaud de la partie : Romao dé- séquilibre l’Anglo-Saxon à l’entrée de la surface de réparation. Les ralentis sont formels : l’ancien défensif marseillais ne touche pas le ballon, mais la jambe d’appui de "RH" (78e).

Ce à quoi répondra l’entraîneur costarmoricain. "Je ne veux pas du tout lancer une polémique. Mais un jour ou l’autre, il faudra bien qu’on finisse par mieux aider les arbitres, c’est clair. De mon côté, j’ai vu deux autres situations prétextes à siffler penalty pour nous. à la 21e, il y a poussette sur Ronny (Rodelin) ; à la 41e, idem sur Frantzdy (Pierrot). Donc…"

Match nul, balle au centre. Quand bien même les Toulousains ont dû s’endormir avec de sacrés regrets.

Une fois de plus. Une fois encore. On n’espère pas une fois de trop…

 

Les notes des joueurs

Sam Sanna malheureux, Ruben Gabrielsen solide, Rhys Healey opportuniste.

Les Toulousains ont concédé le résultat nul ce lundi 12 avril à Guingamp (1-1) lors de la 32e journée de Ligue 2 de football. Qui a brillé ? Qui a failli ? Découvrez les notes de la rédaction.

Dupé (5,5/10) : Battu sur la première frappe de Guingamp, il sort magnifiquement devant Romao (41). Au chômage technique ensuite.

Amian (5,5) : Présent dans les duels, il a fait son travail. Sans fioriture mais sans faute.

Dewaest (4,5) : Quelques relances imprécises et un placement aléatoire sur le but. Une tête dangereuse (39).

Gabrielsen (6) : Le meilleur toulousain. Un tacle décisif devant Rodelin (23) et un impact physique dissuasif tout au long du match.

Sanna (3,5) : Coupable sur l’ouverture du score, il a tenté de faire oublier son erreur mais a globalement manqué de justesse.

Dejaegere (5) : Meilleur passeur de L2 (10), le Belge a vécu une première mi-temps discrète. Une situation intéressante devant le but (48e) et une deuxième période plus aboutie.

Koné (5) : Très actif en début de rencontre, sa mobilité a posé des soucis à Guingamp avant de baisser de rythme.

Van den Boomen (4) : Trop discret, il n’a pas pesé sur l’entrejeu. On l’a vu davantage après le repos mais le staff toulousain attendait tout de même plus de lui.

Machado (4) : Imprécis et en retard dans les duels, il gâche une contre attaque prometteuse (42). Moins à l’aise que d’habitude sur son côté gauche.

Antiste (4) : L’international U19 s’est démené en vain car trop brouillon pour vraiment mettre en danger la défense guingampaise. Remplacé par BAYO (65) qui s’est plusieurs fois distingué (66, 70, 81).

Healey (5,5) : Meilleur buteur du TFC, le Britannique était au bon endroit pour inscrire son onzième but de la saison sur son premier ballon d’attaque. Aurait pu obtenir mieux sur une faute de Romao dans la surface (80).

2020 / 2021

CALENDRIER

2020/2021

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2020/2021

EFFECTIF

2020/2021

TRANSFERTS

2020/2021

STATISTIQUES