Menu

Fil de navigation

Recherche

Patrick Desprez pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

À la veille d'aller défier le Paris Football-Club dans son antre francilienne, ce samedi 1er mai à 15 heures, l'entraîneur toulousain Patrice Garande tient les comptes sur son effectif et fait le point sur l'état de forme. Tout en se projetant sur la première des cinq échéances du marathon de quinze jours qui attend le club violet dans sa quête de remontée en élite.

Le match d’après. Autrement formulé:une rencontre, beaucoup d’interrogations. à l’arrêt forcé en raison de la flambée de cas de Covid (19 joueurs touchés à partir du Lundi de Pâques) depuis son élimination en quart de finale de la Coupe de France à Annecy contre les amateurs/N2 de Rumilly-Vallières (0-2) en date de mardi dernier 20 avril, les protégés de Patrice Garande s’apprêtent à reprendre le flambeau sur le terrain du Paris FC, 6e du championnat.
Présentation des enjeux en cinq questions/réponses.

Quelles adaptations face à l'hécatombe ?

Ce n’est pas compliqué, ne calculez plus:depuis la rentrée des classes fin juin, tous les joueurs de l’effectif auront contracté le virus (variant anglais pour la vague pascale). « Ainsi que l’ensemble du staff, surligne l’entraîneur téféciste. J’en profite ainsi pour saluer toutes les composantes du club qui se sont mobilisées pour boucher les trous, en quelque sorte. » On a vu Stéphane Lièvre, l’adjoint de la réserve, remplacer au pied-levé le bras droit de GarandeJean-Marie Huriez; "les kinés et le Doc du Centre de formation s’investir également" précise encore’’PG’’. Sans oublier Fabien Barthez en personne (consultant):"Il a donné de son temps, remercie l’ancien coach de Malherbe, alors que ce n’était pas prévu qu’il intervienne cette semaine."

Quelle composition ?

"Au moment où l’on se parle, recense le technicien, je dispose pour notre déplacement de 14 joueurs de champ plus 2 gardiens de but (cf. encadré). Encore, il y en a un parmi eux incertain. Mais, d’un autre côté, j’ai bon espoir d’en récupérer 2 autres d’ici demain (ce soir, ndlr)."

Faites les comptes vous-mêmes:la délégation en mission dans la Capitale oscillera entre 15 et 18 éléments. Selon donc que l’attaquant gêné aux adducteurs (Saïd d’après la séance d’hier) puisse être du voyage et que les 2 derniers "rentrés" du Covid (dont l’identité n’a pas filtré) aient l’autorisation délivrée par la Ligue d’être couchés sur la feuille de match.
On rappelle ici que le protocole de la LFP, revisité la semaine passée, stipule qu’après la période d’isolement un ex-contaminé a le droit de repostuler de manière collective (entraînement ou match) sous réserve de deux tests négatifs arguant une charge virale qui ne soit plus contagieuse. "On est optimiste, déclare encore le meilleur buteur de D1 en 1984, même si ces deux joueurs-là ne se sont donc pas réentraînés avec le groupe."
De quoi mettre en place un XI compétitif, que ce soit avec une ligne défensive à 3 ou 4, quand bien même on nourrira quelques interrogations légitimes sur la profondeur du banc.
Si le besoin s’en fait sentir.

Quelle condition athlétique ?

"Le paramètre physique est en effet à prendre en considération, opine du chefl’ex-tacticien normand. Comment vont réagir les organismes ? Je ne sais pas, c’est le souci, on ne peut pas savoir.à la séance de reprise, certains ont arrêté au bout de 100m, d’aucuns 20min, d’autres encore sont revenus en pleine forme." Vous avez dit facteur X ?…

Quel visage à l'extérieur ?

Une seule unité engrangée sur les 15 dernières possibles :le bilan en cours hors-Stadium du Tef est à tout le moins pâlichon. Les coéquipiers de Gabrielsen n’ont pas connu les joies du succès loin de l’île du Ramier depuis leur victoire à Sochaux 1 à 0 le 25 janvier (21eJ). Plus de trois mois de disette… "Après, riposte leur mentor, je trouve que précédemment à Guingamp (1-1, 32eJ) nous avons recouvré certaines vertus oubliées. Capitalisons là-dessus."

Quel état d'esprit ?

"Nous n’avons pas le moral dans les chaussettes, non ! » D’un revers de la main, Patrice Garande balaye tout fatalisme. Focus sur leur objectif, les Toulousains continuent d’y croire dur comme fer malgré ces derniers avatars. "Les joueurs ont relevé tant de défis… Ils ont rendu possible ce que pas mal pensaient impossible après nos deux défaites initiales [face à Dunkerque 0-1 et à Grenoble 3-5]. J’ai confiance en eux, et ils me l’ont déjà rendue à plusieurs reprises… Quand on s’est arrêté de jouer, nous avions 2 points d’avance sur le 3e. On est toujours maîtres de notre destin." Vivement la suite!

 

2020 / 2021

CALENDRIER

2020/2021

CLASSEMENT

Suivez l'actualité du TFC

ACTUALITE

2020/2021

EFFECTIF

2021/2022

TRANSFERTS

2020/2021

STATISTIQUES