Menu

Fil de navigation

Recherche

Théo Faugère, K.C. pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Monaco était trop fort pour Toulouse ce dimanche après-midi (2-0).

Il faudra attendre pour voir la victoire du TFC face à une grosse cylindrée cette saison. Pour le dernier match de l'année au Stadium, et malgré un bon Maxime Dupé, les Toulousains se sont inclinés (2-0) face à une équipe de Monaco supérieure, qui n'a jamais tremblé pour s'imposer.


Le film du match

Malgré une entame de match prometteuse, le TFC s'est rapidement mis à ronronner et a été plusieurs fois proche de se faire punir par Monaco, qui a démarré le match sans Wissam Ben Yedder, remplaçant, et ovationné par le Stadium lors de son entrée en jeu. La première alerte est venue de Golovin, remuant dans le premier acte. Le Russe a d'abord sollicité Dupé après une course intérieure et une frappe renvoyée en corner par le portier toulousain (11), avant de se montrer dangereux d'un tir lointain légèrement dévié en corner (39). C'est encore lui qui s'est procuré la plus grosse occasion de la première période avec une reprise du plat du pied repoussé par Dupé, auteur d'un superbe arrêt réflexe (41). Le gardien toulousain a été le grand homme de la première période, permettant aux Violets de rester dans le coup après les 45 premières minutes

Mais Maxime Dupé ne peut pas tout faire, et s'est incliné face à Golovin, auteur d'un superbe enroulé à l'entrée de la surface qui est allé se loger lucarne opposée, sur la première action de la seconde période (46). Dupé a tout de même continué à briller, avec une nouvelle parade décisive devant Volland, bien servi par l'homme du match Alexsandr Golovin (51). Monaco a continué à pousser et a profité de l'absent de Sylla, sorti du terrain pour se faire soigner, pour faire le break grâce à Breel Embolo, qui a surgi au deuxième poteau (du côté normalement défendu par Sylla), pour facilement reprendre de la tête un centre de Minamino (60). Le TFC a par la suite été trop timoré pour espérer revenir dans le match, malgré une grosse action avec des frappes de Chaïbi puis Aboukhlal à la suite d'un corner (75), et une dernière d'Onaiwu repoussée par Nübel dans le temps additionnel (90+2).


La déception : Birmancevic

Titularisé pour la première fois de la saison, le Serbe n'a rien montré ce dimanche face à Monaco. Si les Toulousains ont globalement peiné offensivement, l'ex de Malmö a été très en dedans, comparé à Aboukhlal qui évoluait à la pointe de l'attaque, et à Ratao. Après une première mi-temps fantomatique, il a été remplacé dès la 54e minute par Farès Chaïbi, élu pépite du mois d'octobre et révélation du début de saison. En faisant entrer Dallinga à la place de Dejaegere au même moment, Philippe Montanier a tenté d'insuffler un second souffle à son équipe. Mais si ces changements ont redonné un peu d'allant au TFC, Monaco a globalement maîtrisé la seconde période sans se mettre en danger.

Au classement, le TFC perd une place et est désormais 12e. Les Violets auront un dernier match très compliqué avant la coupure Coupe du monde, samedi prochain à Rennes.

 

"On n'a été bon nulle part"

Les Violets ont été logiquement battus par Monaco, dimanche 6 novembre au Stadium. Après la rencontre, l'entraîneur toulousain Philippe Montanier n'a pas caché sa déception.

Branco VAN DEN BOOMEN : "Lors des vingt premières minutes on était pas mal, on a réussi à bien contrer Monaco. Mais après on perd trop de ballons faciles et on perd le fil du match. Il est difficile de dire à chaud ce qu'il nous a manqué. Mais une chose est sûre, quand tu commences à perdre le ballon, tu ne fais que défendre et tu te rends le match difficile, notamment au milieu de terrain. Les qualités des joueurs de Monaco avec Volland, Embolo, Ben Yedder et les autres prouvent qu'on ne joue pas dans la même catégorie. Mais on cherche à s'améliorer tous les jours."

Philippe MONTANIER : "Ma déception c'est surtout qu'on n'a pas joué à notre niveau habituel. J'aurai aimé voir mon équipe qui joue à son niveau face à Monaco car pour les battre il faut absolument être au mieux. Aujourd'hui on a été très en dessous tant sur le plan technique, collectif, physique... On voulait emballer le match, on a plutôt bien démarré lors des 10 premières minutes mais ensuite on a vu que nos enchaînements ne passaient pas, qu'on avait beaucoup de pertes de balles faciles ou dans des zones dangereuses. On voulait être bon au milieu et dans les deux zones de vérités et finalement on a été bon nulle part. Le score est logique."

 

L'accueil frissonnant du Stadium à Wissam Ben Yedder

L'ancien Toulousain, aujourd'hui monégasque, Wissam Ben Yedder était de retour au Stadium ce samedi à l'occasion de Toulouse-Monaco. Le public ne l'a pas oublié et lui a réservé une "standing ovation".

C'est peut-être une des seules éclaircies de l'après-midi toulousaine : l'entrée en jeu de Wissam Ben Yedder. L'attaquant de l'équipe de France, qui a commencé la partie sur le banc, a foulé la pelouse du Stadium à la 77e. Pour son retour, les supporters toulousains lui ont réservé un accueil fantastique : une "standing ovation" accompagnée de "Wissam, Wissam,... !"

Sous les applaudissements des 23 005 personnes présentes, le joueur de 32 ans a applaudi le public à son tour. Ben Yedder semblait ému. Suite à la rencontre et la vidéo publiée par le compte du TFC sur Twitter, le principal intéressé a répondu : "Toujours très spécial de revenir ici, merci beaucoup", avec un cœur violet.

Wissam Ben Yedder a passé six saisons à Toulouse - c'est d'ailleurs là où il a commencé sa carrière de footballeur professionnel - entre 2010 et 2016, avant de s'exiler en Espagne au FC Séville puis de revenir en Ligue 1 à Monaco.

 

2022 / 2023

CALENDRIER

2022/2023

CLASSEMENT

2022/2023

EFFECTIF

2022/2023

SELECTIONS

2022/2023

TRANSFERTS

2022/2023

STATISTIQUES